Economies de bouts de chandelle, rationnement et combines douteuses… L’émission Pièce à Conviction a interviewé un cuisinier qui se livre sur les méthodes peu reluisantes de certains EHPAD. 

Des calculs au centime près… Certains EHPAD (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) se font du beurre sur le dos de leurs résidents, c’est ce que révèle un documentaire édifiant de Pièces à conviction diffusé jeudi soir sur France 3.

Parmi les diverses méthodes pour faire des économies à tout prix : la nourriture. Avec pour certains établissement des tarifs oscillants entre 25000 et 5000 euros par mois, les résidents seraient en droit d’attendre des repas décents, et pourtant… Dans une interview, un cuisinier travaillant pour une maison de retraite appartenant à un grand groupe, raconte comment le budget journalier d’une personne est de maximum 4,35 euros et pas un centime de plus : "avec ce montant-là, on fait petit-déjeuner, déjeuner, goûter, dîner", précise-t-il.

Des coups de rabot sur la qualité

Pour pouvoir faire rentrer trois repas dans un tel budget, il n’y a pas de miracle, c’est la qualité des plats qui paye. "Si dans une recette, il faut 8 kilos de légumes, on en met 7… On utilise du lait à la place de la crème fraîche dans une sauce. Un litre de lait coûte beaucoup moins cher qu’un litre de crème fraîche", raconte également le cuisinier.

Publicité
La question des portions est aussi centrale et pour cela, certains EHPAD ont mis en place des stratégies bien spécifique. "Vous avez des personnes âgées qui ont un bon coup de fourchette. Elles n’y trouvent pas leur compte. Donc pour les calmer, de temps en temps, on leur donne une bonne part. Mais on va tricher sur le voisin qui ne mange presque pas", explique le cuisinier.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité