Ecouter l'article :

À l'approche du déconfinement, certains n'hésitent pas à mettre sur pied de nouvelles arnaques, révèle Le Parisien. Mail frauduleux, faux placements... Méfiez-vous !
Mail frauduleux, faux placements... Attention à ces nouvelles arnaquesIllustrationIstock

Les escrocs n’ont pas pris de repos pendant le confinement, ils vont continuer après le 11 mai. Selon Le Parisien, plusieurs arnaques d’un nouveau genre fleurissent ces derniers jours et toutes en lien avec le déconfinement, prévu pour le 11 mai prochain. Des malfaiteurs n’ont ainsi pas hésité à se faire passer pour des responsables de la "cellule de crise Covid-19", qui existe réellement. Dans un mail où figure le logo de l’Etat, ils demandent à de grandes entreprises françaises de contribuer à l’effort national, explique le quotidien francilien.

Dans ce courriel, les escrocs affirment que l’argent pourra financer "un fonds spécial" dédié à l’achat de tests et de masques pour l’ensemble des Français. Deux groupes de cosmétiques ont signalé la manœuvre à la justice dès la fin du mois d’avril. Une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Paris pour "tentatives d’escroqueries en bande organisée" mais les malfaiteurs n’ont pas encore été identifiés par les enquêteurs.

L'arnaque aux faux placements

Si ces escrocs s’en sont pris aux entreprises, d’autres n’hésitent pas à arnaquer les particuliers ! Ils vous proposent cette fois-ci d’investir dans des groupes pharmaceutiques qui ont trouvé un vaccin contre le coronavirus. Bien sûr, tout ceci est faux, explique Le Parisien, en témoignent les taux de rendements qui montent jusqu’à 5%... Ces malfaiteurs poussent également leurs victimes à investir dans l’or ou dans l’immobilier, misant sur la peur d'une crise financière à venir. Selon le quotidien francilien, leurs victimes sont surtout originaires de l’est de la France et un nonagénaire en fait partie.

Deux Franco-Israéliens, âgés de 50 et 35 ans, ont été interpellés près de Tel-Aviv le 18 avril. Citée par Le Parisien, une source proche du dossier explique qu’"ils seraient actifs depuis un certain temps, avec une cadence plus importante depuis deux mois". "Ils ont aussi arnaqué des entreprises françaises en leur soutirant des sommes importantes d’argent vers des comptes bancaires partout en Europe", ajoute cette source. Les deux suspects devraient être prochainement extradés vers la France. Selon le quotidien francilien, le préjudice de ces arnaques aux faux virements s’élève à sept millions d’euros depuis le début de la crise du Covid-19. Les tentatives d’escroquerie ont récolté plusieurs dizaines de millions d’euros.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.