Elisa Pilarski, la femme enceinte de 29 ans retrouvée décédée dans la forêt de Retz (Aisne), a bien été tuée par au moins un chien. Le compagnon de la défunte s'est exprimé sur les circonstances de la mort de sa compagne.
"Ma femme a été dévorée" : le compagnon de la femme tuée par des chiens se confieIllustrationAFP

De nombreuses traces de morsures aux jambes et aux bras, au ventre ainsi qu'à la tête. Le décès d'Elisa Pilarski a "pour origine une hémorragie consécutive à plusieurs morsures de chiens", a annoncé le procureur de Soissons, Frédéric Trinh, dans un communiqué, relaie L'Union.

Une enquête est en cours pour comprendre les circonstances de ce drame. La femme décédée samedi 16 novembre 2019 dans la forêt de Retz (Aisne), était sortie promener l'un de ses chiens, Curtis, en milieu d'après-midi. Elle avait d'ailleurs posté sur Facebook, avoir eu une dispute avec le propriétaire d'un "malinois pas attaché".

La femme a été retrouvée morte par son compagnon Christophe, aux alentours de 15 heures, rapporte France 3. Après un appel inquiétant de sa part avant son trépas dans lequel elle lui demandait de le rejoindre au plus vite, il a accouru auprès d'elle. 

Jeune femme tuée par des chiens : une meute autour du corps

"J'ai retrouvé une partie de ses affaires d'abord, un gilet, une écharpe", a-t-il expliqué. Il a alors scruté le bois et appelé leur animal. "Je l'ai entendu et j'ai pu suivre ses aboiements. C'est à ce moment-là que j'ai vu une meute, ils étaient peut-être une trentaine, ils sont venus vers moi, mais ils n'avaient pas l'air méchants", a ajouté le compagnon.

Cet élément intéresse particulièrement les enquêteurs car plusieurs dizaines de chiens participaient à une chasse à courre non loin de la scène où le drame s'est produit.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Affaire Maëlys : ce que Nordhal Lelandais a avoué

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.