Si Valérie Trierweiler s'est considérablement enrichie financièrement grâce à la sortie de son livre "Merci pour ce moment", elle s'est en revanche appauvrie en termes de popularité.
AFP

La manière dont Valérie Trierweiler exploite sa rupture avec François Hollande ne fait pas l’unanimité chez les Français. Dévoilé ce jeudi, un sondage YouGov pour Le Huffington Post révèle en effet que seuls 17% des personnes interrogées ont une bonne image d’elle, tandis qu’une large majorité (62%) en a une mauvaise. Des chiffres d’autant plus alarmants qu’en septembre dernier, mois où son ouvrage Merci pour ce moment est sorti, "un quart de Français avait alors une bonne image d’elle", note le Huffington Post.

A cause de son livre ?La chute de Valérie Trierweiler dans l’opinion des Français serait donc très certainement liée à son livre-bombe. Un condensé d’anecdotes parfois très critiques à l’égard de son ex-compagnon qui a pourtant remporté un franc succès – le livre est un best-seller - et dont l’ancienne Première dame fait aujourd’hui la promotion en Europe.

A lire aussi Valérie Trierweiler va-t-elle trop loin ?

Malgré ce succès, les critiques n’ont pas manqué de pleuvoir. Nombre d’entre elles dénoncent un déballage de sa vie privée, un "Hollande bashing" ou en encore un désir de vengeance sans limite. Elle a commis "quelques maladresses", a même récemment estimé sur Radio Classique le rédacteur en chef adjoint de Paris Match, pour qui Valérie Trierweiler travaille.

Mal-aimée de la majorité des Français, Valérie Trierweiler peut toujours se consoler en songeant à la somme que son Merci pour ce moment va lui rapporter. Il serait question d’1,3 million d’euros.

A lire aussi –Valérie Trierweiler : ce qu’elle va devoir payer aux impôts

Vidéo sur le même thème - L'interview de Valérie Trierweiler à la BBC 

Vidéo : Valérie Trierweiler donne une interview à la BBC

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.