Plus d'une centaine de compagnies aériennes ont interdiction de mettre les pieds en Europe. Ces entreprises proviennent de nombreux pays mais ne correspondent pas à certaines attentes de l'Union Européenne.
IllustrationIstock

120 compagnies ne répondent pas aux normes de sécurité européennes

Ce mois d’avril, la Commission européenne a mis à jour la liste des compagnies aériennes qui font l’objet d’une interdiction ou de restrictions d’exploitations dans l’Union européenne. 120 compagnies figurent sur cette liste d’interdiction, soit 5 de plus qu’en 2018, indique Le Figaro. Ce nouvel inventaire remplace la liste publiée en décembre dernier, la mise à jour se fait tous les trois mois.

"Notre priorité est de maintenir le plus haut niveau possible de sécurité dans le ciel européen. La liste des compagnies aériennes interdites dans l’UE reste l’un de nos outils les plus efficaces pour y parvenir" a indiqué Violeta Bulc membre de la Commission chargé des transports.

Si ces transporteurs aériens se trouvent sur la liste, c’est qu’ils ne correspondent pas aux normes de sécurité définies par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI). Ces compagnies sont donc considérées comme peu fiables après vérification sur des critères techniques. En ce qui concerne les restrictions, aussi appelées interdictions partielles, elles définissent le nombre d’appareils, par compagnie, autorisés à circuler sur le territoire européen.

Liste noire des compagnies aériennes: beaucoup d’interdictions

Parmi les 120 compagnies aériennes bannies du ciel européen, 16 Etats sont concernés. Cette interdiction touche l’Afghanistan (hormis une compagnie autorisée sous certaines restrictions et conditions), l'Angola, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, Djibouti, la Guinée Equatorial, le Gabon (sauf une compagnie sous conditions et restrictions), la République du Kirghizistan, le Libéria, la Libye, la République de Moldavie (mise à part trois compagnie), le Népal, São Tomé et Príncipe, la Sierra Leone et le Soudan.

D’autres compagnies, six au total, peuvent voler en direction du territoire européen à condition d’utiliser un type particulier d’appareils. Elles sont également visées par des restrictions d’exploitations. Ces structures sont Vior Airlines (Venezuela), Iran Aseman Airlines (Iran), Iraqi Airways (Iraq), Blue Wing Airlines (Suriname), Med-View Airlines (Nigeria) et Air Zimbabwe (Zimbabwe).

2018 serait la 3ème année la plus sûre de l’aviation depuis 1946 selon le site demarchesadministratives.fr. Parmi les 15 accidents recensés, 3 des compagnies concernées figuraient sur la liste noire établie par l’Union européenne.

Vidéo : Faux séjour de rêve: l'arnaque internet qui peut coûter cher

Comparez les meilleures offres de mutuelles senior (contenu sponsorisé)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.