La journaliste Bo Van Spilbeeck a annoncé son changement de genre à la télévision lundi 29 janvier. C’est une nouvelle vie qui démarre pour cette reporter de 58 ans.

Boudewijn Van Spilbeeck ou plutot Bo, reporter Tv Belge sur VTM Nieuws, a officialisé ce lundi son changement de sexe à la télévision : "Je suis mon nouveau moi, ce à quoi j’aspire depuis si longtemps". Cela faisait plus de 15 ans que la quinquagénaire souhaitait vivre pleinement sa vie de femme, mais c'est l'histoire de Caitlyn Jenner, de la série de télé-réalité L'Incroyable Famille Kardashian, qui a été le déclic. 

Si le nom de la journaliste est peu connu en France, elle a interviewé des grands noms tels qu’Emmanuel Macron ou encore Fidel Castro, précise 7sur7.

A lire aussiSexualité des seniors : pourquoi le sujet est-il toujours tabou ?

Un long traitement

Comme l’a expliqué Bo Van Spilbeeck, elle doit suivre une thérapie hormonale pendant six mois avant la première opération qui se fera dans moins d’un mois. "Les effets des hormones féminines sont incroyables. Je vois que mon corps est déjà féminin. Ma peau est aussi plus douce et mes poils diminuent", a expliqué la journaliste dans un reportage spécial qui lui était consacré mardi dernier.

Publicité
Concernant son rôle à la télévision, l’ensemble du groupe Medialaan auquel la chaîne VTM appartient, a apporté tout son soutien à la journaliste, assurant dans un communiqué qu'elle conservera son poste. Et d’ajouter : "Elle remplira les mêmes fonctions qu’auparavant".

L’avis de sa famille

Cette nouvelle vie a fait débat dans la famille de Bo comme elle l'a raconté au journal Het Laatste Nieuws, mais tous ont fini par l'accepter : "mes proches ont fini par accepter mon changement assez rapidement car il était clair que nous aspirions tous à la même chose : être une famille unie". C’est aussi grâce au soutien de son épouse Jeanne, avec qui elle est unie depuis plus de 30 ans, qu’elle peut traverser cette étape : "C’est mon âme sœur. L’amour qui nous unis est fort".

Quant à ses deux enfants, âgés respectivement de 26 et 27 ans : "Je pense tout de même qu’ils vont continuer à m’appeler papa, ou tout simplement Bo, comme mon épouse le fait depuis le début de notre mariage", a indiqué la journaliste.

En vidéo sur le même thème : Le difficile quotidien des transgenres en Iran

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité