Dans la nuit de samedi à dimanche, la jeune féministe aurait été agressée à Paris et rasée en public par des "hommes barbus".

© Capture Facebook

C’est sur sa page Facebook que la militante féministe et ex-femen, Amina Sboui, a fait part de son agression. Elle a d’abord publié un "selfie" (photo ci-contre) sur lequel elle apparaît les sourcils rasés et les cheveux très courts. Elle a ensuite posté un message livrant plus de détails.

Lire aussi : Une Femen vandalise la statue de Poutine au musée Grévin

La jeune femme de 19 ans se dit victime d’une agression et d’une tentative de viol survenues dans la nuit de samedi à dimanche à "5h du mat", place de Clichy à Paris . "5 individus ont commencé à m'insulter ils m'ont obligée de sortir du métro" indique-t-elle précisant que ses assaillants l’ont tondue en public "au nom du Coran".

Toujours selon Amina Sboui, les agresseurs ont essayé (ou menacé) de la violer toujours en raison de motifs religieux. Elle décrit ses bourreaux comme des "salafistes" et raconte avoir récité des passages du Coran pour se tirer d’affaire. Selon Le Nouvel’Obs, elle s’est rendue ce matin au commissariat du 18ème arrondissement de Paris pour porter plainte. 

Publicité
La jeune tunisienne s'était rendue célèbre en publiant une photo d'elle seins nus sur la page Facebook des Femen Tunisie avec l'inscription "mon corps m'appartient" en mars 2013. Puis elle avait était placée deux mois en détention pour avoir tagué "Femen" sur un mur en Tunisie. En août 2013, elle avait pris ses distances avec le groupe féministe se définissant comme "sextrémiste" en raison d'actions qu'elle jugeait islamophobes. Depuis, elle est scolarisée au lycée autogéré de Paris.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité