Le président François Hollande a décrété dans la nuit de vendredi à samedi l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire après les attaques à Paris qui ont fait au moins 127 morts, selon un nouveau bilan. Explications.  

Après les nombreuses attaques qui ont frappé Paris dans la nuit de vendredi à samedi, le gouvernement a décrété l'état d'urgence sur l'ensemble du territoire. Il s'agit du plus haut niveau de sécurité possible en France. Il n'avait pas été mis en place dans l'Hexagone depuis les émeutes de 2005. 

Concrètement, cela pourrait entrainer notamment une interdiction de circulation par endroits, la mise en place d'un couvre-feu et le renforcement de la sécurité dans les lieux publics, écoles, institutions... La fermeture des frontières est également prévue. 

Plan rouge alpha 

Le plan rouge alpha, créé en 1978, a par ailleurs été mis en place. Celui-ci prévoit quatre grandes mesures : "l'organisation rationnelle des moyens, une prise en charge des victimes par l'ensemble des services de l'Etat, l'installation d'un poste médical avancé au plus près des lieux du drame - en l'occurrence, les secours se sont installés non loin du Bataclan -, ainsi qu'un double commandement, l'un sur le(s) site(s) et l'autre au centre de crise de l'Elysée", précise le JDD.fr.

Publicité
Ces mesures interviennent après une série d'attaques à Paris dans la nuit de vendredi à samedi dans six endroits dans la capitale, faisant au moins 127 morts et plus de 200 blessés, dont 80 dans un état très grave, selon les autorités. 

En vidéo sur le même thème - Etat d'urgence en France : ce que cela signifie


 

mots-clés : Terrorisme

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité