Un pervers accro aux poitrines se faisait passer pour un membre d'une association de lutte contre le cancer du sein pour extorquer de l'argent. On connait désormais son identité.
(Illustration)Istock

Mains baladeuses et escroquerie. Plusieurs femmes ont alerté, vendredi 13 avril, l’association de lutte contre le cancer du sein "Link to Life" qu’un malfrat venait les escroquer. Aujourd’hui, le "palpeur de sein" de la République de Maurice est enfin identifié, assure La Gazette, un média mauricien.

Sa tactique : il trompait ses victimes en récoltant de l’argent au nom de l’ONG. Jusque-là, rien d’innovant, sauf qu'il en profitait également pour laisse traîner ses doigts sur quelques poitrines au passage. Grâce à son appel à témoin sur sa page Facebook, Link to Life a pu attirer l’attention sur le pervers qui sévit depuis février, et mettre un nom sur… des mains.

A lire aussi : Arnaque au distributeur : comment les malfaiteurs vous piègent avec un bout de papier

"C’est la procédure"

Anne C, l’une des arnaquées, explique son mode d’action : le "palpeur de sein" approchait ses victimes à plusieurs reprises en assurant travailler pour le compte de l’association et proposait de s’inscrire au programme. Coup de grâce : il demandait à palper la poitrine pour vérifier la présence ou non d'anomalies.

L’escroquée a précisé à La Gazette : "Lorsque je lui ai demandé où se fera la palpation des seins, il m’a répondu que la cabine d’essayage du magasin où je travaille fera l’affaire." Quelques jours plus tard, l’escroc refait surface pour lui faire part d’une collecte de fonds au profit de l’association, pour venir en aide à un malade. Anne C, pensant la demande légitime, n’a pas hésité à faire un don. Plusieurs fois, l'homme aux mains baladeuses a réitéré ce stratagème.

Si l’une des victimes a réussi à faire parvenir à l’Express Mauricien une photo floutée, le média n'a pas réussi à joindre l’arnaqueur.

Les proies du palpeur de seins doivent quant à elles, selon les autorités mauriciennes, déposer une plainte "dans les bonnes et dues formes".

En vidéo -  Les escrocs se faisaient passer pour Albert de Monaco

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Il publie la photo de son cambrioleur et risque la prison !