Face à la pénurie de masque et au nombre de personnes atteintes par le coronavrius Covid-19, des alternatives voient le jour pour venir en aide aux soignants partout en France. C'est le cas des visières en plastique qui s'imposent dans les services médicaux.
Les visières en plastique peuvent-elles remplacer les masques ? Un soignant Libanais - IllustrationAFP

Sont-elles suffisamment efficaces pour protéger convenablement le personnel soignant français ? Telle est la question que se posent beaucoup de citoyens. La réponse est nuancée. En effet, les visières, ou écrans faciaux, ne sont pas des équipements de protection respiratoire comme les masques FFP2, mais servent tout de même de protection aux yeux et au visage, informe l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité). Ils répondent, ainsi, à la norme EN 166, qui définit les exigences générales s'appliquant à la protection des yeux.

Ils peuvent, en l'occurrence, faire office de barrage efficace devant les yeux en cas de grosses gouttelettes émises après une toux ou un éternuement, si la personne est à proximité et face à l'écran. Néanmoins, pour les particules restant en suspens dans l'air, les visières en plastique ne protègent pas l'individu les portant, car ils n'ont pas l'efficacité des masques de protection respiratoire.

Utiles aussi en entreprise

Malgré cet inconvénient, les visières en plastique peuvent, tout de même, s'avérer très utile. Couplés avec une protection respiratoire, les écrans faciaux font particulièrement l'affaire en milieu médical pour affronter le coronavirus Covid-19. Ils ont l'avantage de protéger l'entièreté du visage et de pouvoir être retiré en minimisant tout risque de contact. En dehors du secteur médical, ces visières en plastique peuvent être utilisées uniquement en complément des mesures collectives, organisationnelles et d'hygiène mises en œuvre pour assurer la santé et la sécurité des salariés.

Selon les entreprises et les postes de travail, une évaluation sera nécessaire pour déterminer l'utilité, ou non, de ces écrans faciaux. Pour les sociétés décidant de les imposer à leurs salariés, des consignes d'hygiène strictes devront être instaurées. Il est, par exemple, primordial de nettoyer les deux faces de l'écran en plastique, et d'éviter de porter les mains au niveau du visage sous la visière. Partout en France, les secteurs d'activités en réclament.

Vous aussi vous avez un peu de temps devant vous ? Profitez de 30 jours d'essai gratuit à Prime Video pour voir et revoir tous les films et séries préférés.

Vidéo : Coronavirus : les gels hydroalcooliques sont-ils cancérigènes ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.