Dans certains territoires ruraux, les services de réanimation connaissent un taux d'occupation très faible comparée à la moyenne nationale qui talonne les 85%. Cependant attention aux conclusions hâtives.
Les départements qui ont moins de 5 personnes en réanimation

Le diaporama liste les départements avec moins de six personnes en réanimation. Sources : Géodes Santé Publique France, données au 21 mars 2021.

Les campagnes seraient-elles moins propices à la propagation épidémique que les aires plus urbaines ? Difficile pour le moment de l'affirmer avec certitude. Les données actuellement disponibles ne permettent pas vraiment de poser un constat aussi précis.

Il apparaît en revanche avec clarté que certaines régions semblent réellement moins touchées que les autres. La façade Atlantique paraît notamment mieux résister aux vagues épidémiques qui ont successivement déferlées sur l'Hexagone.

De Brest à Biarritz, en passant par la Gironde, les régions situées le long de l'Océan continuent d'afficher des indicateurs épidémiques assez raisonnables. Ces disparités sont même assez salutaires pour les zones où la tension hospitalière est la plus forte. Depuis le début de la crise sanitaire, plusieurs transferts de patients ont pu être organisés. afin de soulager les services les plus saturés.  

La façade Atlantique épargnée par la flambée épidémique ?

Le quotidien 20 Minutes nous apprenait ainsi à la mi-mars 2021 que six patients avaient été transférés de la région francilienne vers la Nouvelle-Aquitaine. Selon Covid Tracker, la tension hospitalière est actuellement de 49%. Cela veut donc dire que moins de la moitié des lits de réanimation sont en ce moment occupés par des patients Covid.  

En Ile-de-France, le taux d'occupation des lits de réanimation est lui de 113%. Dans les Hauts-de-France, c'est encore plus élevé avec un pourcentage de 123%. 

Comment expliquer ces différences géographiques ? Interrogée sur le sujet par Ouest France en novembre 2020, la chercheuse en géographie, Lise Bourdeau-Lepage avançait un début d'explication. "On sait que les retraités s'installent beaucoup plus sur la côte Atlantique, dans les régions où il y a plus d'aînés qu'ailleurs, où il y a aussi moins d'interactions sociales", expliquait-elle dans les colonnes du quotidien le plus lu de France.

Lot : 5 patients

1/7
Lot : 5 patients  

Aveyron : 4 patients

2/7
Aveyron : 4 patients  

Haute-Marne : 3 patients

3/7
Haute-Marne : 3 patients  

Gers : 3 patients

4/7
Gers : 3 patients  

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.