Bonne nouvelle ! Dans certains départements, le taux d'incidence recule. Voici lesquels.
Les 26 départements où l'épidémie est en baisse

Bonne nouvelle ? Les équipes du président de la République ont été très claires : il n’est pas question, pour l’instant, de reconfiner le pays. La situation épidémiologique, qui se dégrade considérablement ces dernières semaines, ne nécessite pas encore le recours à de telles mesures. Et pour cause ! Le chef de l’Etat s’accorde encore quelques jours pour analyser les effets exacts du couvre-feu national porté à 18h. En attendant, il existe encore des pistes pour ne pas être contraints de mettre le pays sous cloche, indique Ouest-France.

L’une d’entre elles consisterait par exemple à généraliser autant que faire se peut le télétravail.  Certains spécialistes plaident même pour une obligation quand c’est possible. Il serait également envisageable d’adapter les vacances scolaires de sorte à "confiner" les écoles sans engendrer de décrochage mais Jean-Michel Blanquer n’est pas convaincu. "Être privé d’école, ça peut être très grave pour les enfants sur le plan éducatif, social, psychologique et même sanitaire. Même dans une hypothèse de confinement, je souhaite que les écoles restent ouvertes", a-t-il affirmé.

Dans quels départements le taux d’incidence recule-t-il ?

D’aucuns évoquent aussi le confinement des plus de 65 ans, seulement, comme le professeur Delfraissy dont Planet a d’ores et déjà détaillé la proposition. Enfin, il en est d’autres pour soutenir la pertinence d’un confinement en dehors des horaires de bureau. 

Néanmoins, force est de constater que dans cet océan de mauvaise nouvelle, un signal d’espoir se détache : dans certains départements, le taux d’incidence (le nombre de cas contaminés pour 100 000 habitants) recule, indique le site spécialisé CovidTracker. Explications en image, dans notre diaporama.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.