Il existe différentes orientations sexuelles plus ou moins connues dans le monde. Lithromantique, queerplatonique ou demisexuel... Découvrez à quoi correspondent ces termes. 
Istock

"Les histoires d'amour, c'est pas mon truc", a déclaré Laurence, âgée de 30 ans, à sa maman, rapporte RTL. Si elle n’est pas attirée par l’amour, c’est parce qu’elle est aromantique. Un mot qui trouve tout son sens dans le "a" qui précède le mot romantique, puisqu’il souligne qu’il y a une absence d’amour envers autrui. Cela ne signifie pas pour autant qu’elle n’aime personne. 

Etre aromantique ressemble légèrement à une personne qui est lithromantique. Celle-ci trouve son bonheur à imaginer une relation avec une personne, mais ne souhaite pas la vivre pleinement.  Une personne lithromantique peut, une fois en couple avec la personne avec qui elle s’imagine une vie, ne plus éprouver de sentiment pour elle. 

Une personne peut aimer et avoir une libido égale à zéro

La définition d’asexuel peut parfois inquiéter les personnes qui en sont touchées sans le savoir. En effet, une personne asexuelle a une libido égale à zéro. "Que les bonnes âmes se rassurent, je ne suis ni malade ni coincé de la fesse, encore moins abstinent puisqu’on ne se prive pas de ce dont on n’a pas envie", a expliqué un témoin, à Neonmag. Contrairement à une personne asexuelle, le gray sexuel possède une libido, mais pas suffisante pour passer à l’acte.

A lire aussiLa majorité des femmes infidèles est attirée par les geeks

Certains aiment sans éprouver le besoin de le montrer

Le queerplatonique va nouer une relation très forte avec quelqu'un, sans qu'il s'agisse vraiment d'une relation romantique mais qui va au-delà de l'amitié. Une personne queerplatonique peut prouver son engagement en s’engageant par exemple par le mariage, ou encore en ayant des enfants. Le demiromantique, lui, comme son nom l’indique, n’éprouve pas forcement de désir sexuel, mais plutôt énormément d’attentions romantiques envers son partenaire.

Contrairement au queerplatonique et au demi romantique, le demisexuel, lui, désire son partenaire uniquement après avoir noué un lien fort avec. Il n’est pas attiré par les personnes qui l’entourent, mais s’il a un ami auquel il tient réellement, il peut éprouver un désir sexuel fort.

En d’autres termes, le sexe représente, pour le demisexuel, un moment intime et émotif, explique le HuffPost

D’autres, aiment les personnes en tous genres

Le pansexuel peut avoir des sentiments pour n’importe quel genre de personnes, que ce soit un homme ou une femme, hétérosexuelle ou même homosexuelle. Une personne panromantique peut également développer des sentiments pour tout type de personne. A la différence qu’elle ne ressent pas d’attirance sexuelle pour son partenaire. La personnalité de la personne qui lui plaît, prime sur le reste, que cela concerne sa sexualité ou son physique.

Enfin, les skoliosexuels ressentent du désir pour les personnes dites "transidentitaires". En d’autres termes, ils sont attirés par les femmes se comportant comme des hommes et les hommes se comportant comme des femmes.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !