Lorsqu’elle était professeur de lettres dans le 16e arrondissement de Paris, Brigitte Macron avait un surnom bien singulier. Découvrez-le.

C’est au lycée "très chic" Saint-Louis-de-Gonzague, dans le 16e arrondissement de Paris, que Brigitte Macron a pour la première fois enseigné à Paris, en septembre 2007. Celle qui n'était pas encore Première dame et venait de se marier avec le futur président, se faisait alors surnommer "BAM" par ses élèves, comme le révèle Maëlle Brun dans  "Brigitte Macron, l’affranchie".

Cet acronyme fait référence à Brigitte Auzière Macron, Auzière du nom de son premier mari, et Macron de son second.

A lire aussi Brigitte Macron : un défilé de montres made in France !

Publicité
Une Première dame aux multiples surnoms

"BAM" n’est pas le premier surnom accordé à Brigitte Macron. La Première dame est également appelée "Bibi" par ses proches, explique Le Figaro Madame, qui ajoute qu’il n’y a pas de "Manu" sans "Bibi". Mimi Marchand, la "reine des people" selon Vanity Fair, avait également tendance à surnommer l'ancien professeure de lettres "ma cocotte". Un surnom, comme l’indique le magazine, qui est née de la relation complice entre les deux femmes, Mimi Marchand étant particulièrement impliquée dans la communication du couple présidentiel.

Moins connu enfin, le nouveau sunom de Brigitte Macron n'est autre que la "nouvelle Claire Chazal". Ce sobriquet lui a été attribué par une attachée de presse du groupe LVMH, qui a confié dans Closer que c'était en référence à sa "silhouette parfaite".

En vidéo sur le même thème : Le Grand Oral de Maëlle Brun, auteure de "Brigitte Macron l’affranchie" 


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité