Sommaire

Les pires clichés sur votre vie intime : après la retraite, une sexualité débridée ou au contraire très traditionnelle ?

Ils n'aimeraient plus les caresses ? Pourtant, près d'un retraité(e) sur deux (42%) assurait pratiquer des jeux adultes 5 fois par mois en 2015. D'autres tiennent peut-être moins le rythme mais, du reste, ils étaient 85% à inviter leur partenaire dans la chambre à coucher entre 1 et 5 fois sur la même période. L'étude, reprise par l'Observatoire de la Santé, va plus loin : quand il s'agit de faire l'amour, les ancien(ne)s préfèrent les câlins du soir ou du matin. Ils sont 80% à juger qu'il s'agit des moments les plus propices aux ébats.

Et une fois sous la couette, à quoi ressemble la sexualité des plus âgé(e)s ? "D'une façon générale nos aïeuls ont l'éducation sexuelle de leur génération. S'il ne s'agit pas de faire de jugement de valeur sur les préférences de tout un chacun, il convient de reconnaître que les personnes âgées ont des pratiques qu'on qualifierait aujourd'hui de traditionnelles", détaille le praticien. "Cela ne signifie pourtant pas qu'ils ne fantasment pas sur d'autres choses, en témoignent les couples sus-cités", tempère-t-il cependant.

Il apparaît même que la sexualité des seniors pourrait être plus épanouissante que celle des plus jeunes. D'aucuns prétendent en effet que le plaisir sexuel s'améliorerait après 60 ans… Un constat confirmé par l'université de Duke qui estime que 20% des plus de 65 ans seraient plus satisfaits que jamais auparavant (étude en anglais), écrit dans les colonnes du Monde la journaliste Maïa Mazaurette, autrice, blogueuse et chroniqueuse qui travaille sur la sexualité.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.