Sommaire

Les pires clichés sur votre vie intime : après la retraite, la fin des fantasmes, de la libido et du désir ?

Nos anciens éprouvent-ils encore un certain désir ? Comment faire quand, avec l'âge, le corps ne correspond plus aux canons partout mis en avant ? Cela ne semble pas arrêter tout le monde puisqu'à plus de 80 ans "Hattie Retroage", une divorcée américaine, ajoute une cinquantaine de conquêtes à son tableau de chasse. Particulièrement populaire sur Tinder, elle fait valoir son savoir-faire. "Mon but dans la vie est de changer ce qui est moche, décrépi et âgé en quelque chose d'excitant grâce à mon expérience. Je ne peux pas éviter le fait de vieillir, mais le plaisir du bon sexe, c'est ce qui me suffit", expliquait-elle.

En amour autant qu'en sexe, il est essentiel de se désirer mutuellement et il arrive que l'amour de son propre corps puisse devenir un frein, nuance pourtant E-Santé. "Il n'est pas rare que, faute d'avoir des relations sexuelles, la libido baisse. Si l'on n’entretient pas son imaginaire, il est plus difficile d'éprouver du désir, qui finit d'ailleurs par s'endormir", rapporte le docteur Mimoun.

Est-ce à dire que, passé un certain âge, les fantasmes se meurent ? Pas du tout ! "J'en veux pour preuve ces couples qui fantasment sur l'échangisme et qui, finalement, passent le cap", avance d'ailleurs le sexologue. "Le tout est de ne pas laisser le désir s'endormir. Pour cela il faut le faire travailler régulièrement", résume-t-il.

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.