Ce lundi, le professeur ayant eu une relation avec son élève âgée de 14 ans a été condamné par le tribunal de Fontainebleau. Au cours de l'audience, l'enseignant a pris la parole et livré quelques explications.

Le tribunal de Fontainebleau a condamné le professeur de mathématique pour atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 ans, lundi. Léo T.,  âgé de 31 ans, était jugé pour avoir entretenu une relation avec une de ses élèves, âgée de 14 ans. L'enseignant a avoué avoir "complètement dérapé" et n'avoir "aucune excuse", comme le raconte LCI

Le professeur considérait qu'il vivait une vraie histoire d'amour avec quelqu'un et non pas avec son élève, rapporte 20 minutes. "Quand j'étais avec elle, c'était juste ma copine, pas une fille de 14 ans. On s'aimait, on était plutôt heureux ensemble", a-t-il déclaré pendant l'audience.

Les parents de la jeune fille savaient qu'elle avait un petit ami, mais ils ne se doutaient pas qu'il s'agissait de son professeur. Ce dernier l'attendait souvent en bas de chez elle. "Il dormait des nuits entières en bas de chez moi. Il la poursuivait partout, il ne supportait pas qu'elle ait une vie en dehors de lui", a précisé la mère de la collégienne sur Europe 1 avant le procès. L'enseignant a de son côté expliqué qu'il ne "la traquait pas" : "elle décalait toujours les heures de rendez-vous, je l'attendais simplement".

Obligé de se soigner

L'expertise psychologique de Léo T. a révélé qu'il a besoin d'une grande reconnaissance, et qu'il existe aussi un décalage entre sa maturité intellectuelle et son immaturité affective.

Publicité
Le tribunal l'a condamné à 18 mois de prison avec sursis avec une mise à l'épreuve pendant deux ans et une obligation de soins. Il a aussi l'interdiction d'exercer toute activité avec des mineurs. Lors de l'audience, la Présidente a évoqué la reconversion, ce à quoi le prévenu a répondu : "je ne peux pas envisager de me retrouver à nouveau dans une classe".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité