Si, officiellement, le monstre du Loch Ness n'a jamais existé, il continue d'attirer l'attention du fameux lac situé au nord de l'Ecosse. En 2016, la géante créature aurait été repérée à sept reprises. Dont deux fois le même jour !

Certains rêvent de son existence. Le monstre du Loch Ness est une légende en Ecosse. Pour certains, le supposé serpent de mer, ou plésiosaure, vit dans le Loch Ness, lac situé au nord du Royaume-Uni. Mais les preuves demeurent insuffisantes pour valider l’existence de cette créature géante, appelée aussi Nessie. Vraiment ?

A lire aussi -Loch Ness : ils découvrent la réplique du monstre !

Comme l’explique Ouest France, en 2016, le monstre du Loch Ness n’a jamais été autant de fois repéré depuis le début du siècle. Gary Campbell, l'homme qui enregistre les repérages de Nessie, salue une "année fantastique". Il explique surtout que, pour la première fois, deux photographies de la silhouette du monstre ont eu lieu le même jour.

Deux créatures longues de 10 mètres aperçues ?

Au total, sept repérages ont eu lieu en 2016. "On doit revenir à l'an 2000, quand il y avait eu 11 repérages, pour retrouver plus d'apparitions de Nessie", assure Gary Campbell.

Le dernier repérage a eu lieu le 21 août. Gary Campbell, employé du gouvernement résidant à Argyll, faisait du vélo sur le côté ouest du lac accompagné de son fils et d'un ami de la famille. Soudain, il s'arrête pour photographier deux créatures longues d'environ 10 mètres qui se trouvaient sur la rive.

Le même jour, Monsieur Smith, qui visitait la zone, a aperçu quelque chose de similaire. Accompagné lui aussi de son fils, il dit avoir vu des formes sombres - ou noires - qui bougeaint dans l'eau près du château d'Urquhart. 

Gary Cambell estime que le développement des smartphones et webcams permet d'avoir plus de répérages du monstre mythique.

Vidéo sur le même thème : Un monstre géant filmé dans la Tamise

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.