Selon les informations du JDD, le propriétaire de la résidence où le président des Républicains se trouve actuellement ferait l'objet d'une enquête pour blanchiment de fonds.

Décidément, l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, n’a pas choisi le bon lieu pour passer ses vacances, en compagnie de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy

Les deux époux séjournent actuellement dans le luxueux domaine de Murtoli en Corse, un "petit coins de paradis" de 2 500 hectares qui se trouve entre Sartène et Bonifacio. Mais comme le révélait le Canard enchaîné fin juillet, le propriétaire devait recevoir mercredi 29 juillet la visite des gendarmes, d’inspecteurs de l’Environnement et de représentants du préfet sur son domaine. En cause, le pompage excessif d’eau pour entretenir le terrain de golf ainsi qu’un permis de construire litigieux.

A lire aussi – Nicolas Sarkozy a-t-il fait le mauvais choix pour ses vacances ?

Des versements de l’ordre de 3 millions d’euros

Cette fois-ci, le Journal Du Dimanche ajoute que le luxueux domaine corse ferait l’objet d’une enquête menée par Tracfin, l’organisme du ministère de l’Economie chargé de la lutte contre le blanchiment d’argent.

Cet organisme aurait saisi le parquet de Paris en juin concernant de possibles mouvements de fonds suspects au profit des comptes bancaires liés au propriétaire du domaine, Paul Canarelli. Selon le JDD, "Tracfin s'étonne de versements de l'ordre de 3 millions d'euros, en provenance du Luxembourg, émanant d'un Français installé en Belgique."

Selon des témoignages recueillis par l’hebdomadaire, le propriétaire serait connu pour être un homme "au bras long", en témoigne le permis de construire obtenu pour établir un golf en "pleine zone protégée".

Vidéo sur le même thème :  Eté 2013 : les vacances de Hollande à la Lanterne

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.