Le célèbre commentateur Eugène Saccomano vient de mourir, annoncent ses anciens employeurs Europe 1 et RTL. Ce passionné de football était connu pour les nombreuses phrases cultes, lancées à l'occasion de matchs de football historiques. Il avait 83 ans.

"La voix du foot est mort", rapporte Le Point, reprennant les informations d'Europe 1  et de RTL. Le commentateur Eugène Saccomano s'en est effectivement allé, le 7 octobre 2019. Celui qui était appelé "Sacco" dans le milieu médiatique a créé l'un des plus grands talk-show dédiés au sport sur les ondes radios.

Sa voix est indissociable du football

Né à Marseille, rappelle Le Monde, il a grandi dans le Gard. Très tôt passionné par le Nîmes olympique, c'est son accent et sa dévotion pour ce sport qui l'ont rendu unique auprès des auditeurs. Sa voix, indissociable du football a fait vibrer des millions de téléspectateurs pendant plus de 30 ans.

Sans le savoir, les Français ont connu le journaliste à travers un roman, "Bandits à Marseille". Cet ouvrage publié en 1968 évoquait deux truands amis/ennemis et s'inspirait de l'affaire Guérini. En 1970, le livre est adapté au cinéma sous le titre de "Borsalino". Les personnages sont interprétés par Alain Delon (Roch Siffredi) et Jean-Paul Belmondo (François Capella). Le film rencontre un succès et devient même un long-métrage culte, souligne encore Le Point.

La littérature est sa deuxième passion. L'homme n'arrivera jamais à choisir entre le sport et l'écriture. Il sortira une douzaine de livres, dont Goncourt 32.

Parallèlement, Eugène Saccomano continue sa carrière de journaliste au Provençal et est correspondant sur Europe 1 à Marseille. C'est en 1970 qu'il entre dans le service des sports de la station. D'ailleurs, aux Jeux olympiques de Munich en 1972, il est le premier à annoncer la prise d'otages des athlètes israéliens par un groupe de Palestiniens. Cependant, Charles Biétry a toujours revendiqué la primeur de cette nouvelle pour l'Agence France-Presse.

Coupe du monde 1998 : Eugène Saccomano a assuré les commentaires de l'évènement

Ce mordu de football a notamment commenté la première coupe Gambardella dont la finale de la coupe du monde en 1998.Un moment exceptionnel où "Sacco" met en avant son talent de commentateur : " 3 à 0 ! On les a assommés, on les a renversés", s'était-il exclamé.

En 2001, c'est le transfert radiophonique de l'Histoire, indique l'hebdomadaire. "Le match du lundi" devient "On refait le match" et sa notoriété fait un bon en avant. Il devient encore plus célèbre. Tous les lundis à la radio et à la télé, lui et son équipe commentent les faits et gestes des joueurs, entraîneurs et arbitres.

En 2012, il quitte RTL mais reste présent sur iTélé et Le Point. Il accompagne à sa manière les journalistes pour la Coupe du monde 2014 et l'Euro 2016.

Ce personnage atypique était soit adoré, soit détesté des fans de foot certes, mais une chose est sûre, Eugène Saccomano a marqué le monde du foot.