Selon une étude réalisée par la banque Natixis, la langue française pourrait regagner l'influence mondiale dont elle jouissait autrefois.
© AFPAFP

 © AFP

En 1815, au Congrès de Vienne, les Anglais insistent sur un menu détail. Ils proposent que le français ne demeure pas l’unique langue diplomatique. Décision lourde de conséquences aujourd'hui lorsque l’on observe le rayonnement de la langue de Shakespeare. Mais, cela n'est peut-être définitif. Selon une étude réalisée par la banque Natixis, reprise par le magazine Forbes et repéré par Le Monde, la langue de Molière pourrait retrouver son influence d’antan jusqu’à devenir la langue la plus parlée en 2050.

750 millions de francophones en 2050

Selon cette étude, l’expansion du français se fera grâce à la forte implantation dont il bénéficie notamment sur le continent africain, surtout en Afrique Subsaharienne. Cette zone géographique qui poursuit son développement économique, est amenée à développer l’usage du français notamment grâce au dynamisme dont elle fait preuve (et à la condition que la langue soit toujours enseignée à l'école). Selon les conclusions de Natixis, le français devrait donc être parlé par 750 millions de personnes à l’horizon 2050 ce qui en ferait la langue la plus parlée au monde, devant l’anglais bien-sûr mais aussi le mandarin.    

Des chiffres à relativiser

Pour Forbes, il est peu probable qu’un tel scénario se produise même si, effectivement, l’usage du français, devrait s’accroître dans ces proportions. Le magazine pointe une erreur de l’étude qui part du principe que sont comptés comme francophones l’ensemble des habitants d'un pays dans lequel le français est la langue officielle. Or, dans de nombreux pays, en Afrique notamment ou même en Belgique, le fait que la langue Molière soit désignée "officielle" ne signifie pas que tous y parlent français.

Même si croissance démographique il y aura dans les 32 pays francophones que compte le globe, cela ne suffirait à détrôner l’usage de l’anglais. Pour le responsable de l’Observatoire de la langue Française, Alexandre Wolff, interrogé par Challenge, "l'anglais devrait rester la langue la plus usitée du monde à cette échéance" rejoignant ainsi l’analyse faite par Forbes.

Il n’empêche, parlé par 220.000 personnes en 2010, le français restera toujours la langue officielle des Jeux Olympiques.

Vidéo sur le même thème: des mots allemands comparés à d'autres langues

Vidéo : Des mots allemands comparés à d'autres langues