Sommaire

Faux recruteur pervers : de nombreuses victimes

Le post dans lequel Cléo raconte ce qu’elle a subi a été vu plus de 300 000 fois : "Très vite, j’ai été contactée par une, deux, trois, cinq autres étudiantes... Là, j’ai commencé à me dire que c’était un grand malade."

Les témoignages sont nombreux. Certaines ont été questionnées sur leurs mensurations, sur le port de leurs sous-vêtements… Il aurait même demandé à d’autres étudiantes si elles étaient prêtes à "jouer du poignet" pour réussir, ou si elles "suçaient bien".

Le nom du faux recruteur, de l’entreprise et les numéros de téléphone utilisés ont varié, mais, les près de 40 étudiantes qui ont témoigné, sont certaines d’avoir été victimes de la même personne.

Selon Me Anne-Claire Le Jeune, qui s’occupe des dossiers et pour qui les faits sont qualifiables de harcèlement sexuel aggravé, "le nombre de témoignages, le choix de très jeunes femmes en situation délicate, la rapidité avec laquelle il prenait contact avec elles et l’utilisation de fausses identités laisse présager un nombre de victimes encore plus important".

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.