Le ministre de l'Intérieur a affirmé que certains Français pourraient bénéficier d'un week-end de tolérance s'ils se déplacent entre les 24 et 25 avril 2021. Qui sont ces heureux chanceux ?
Le déconfinement avant le déconfinement : comment profiter du week-end "tolérance" promis par Darmanin ?AFP

Encore une grosse semaine. Le déconfinement, a promis le Premier ministre, surviendra à la date initialement convenue. Profitant de son allocution du jeudi 22 avril 2021 pour balayer publiquement les incertitudes dont Planet - entre autres journaux - s'était fait l'écho ; Jean Castex a aussi abordé quelques-uns des détails logistiques du lever de la cloche sous laquelle vivent encore les Françaises et les Français. Ses ministres et lui se sont donc attardés sur le retour à l'école, l'évolution de la campagne de vaccination… ou les quelques jours de tolérance dont pourraient bénéficier certains, à compter du samedi 24 avril et jusqu'à la fin du week-end, note Le Parisien.

C'est Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur, qui était chargé d'expliquer ce dispositif mis en place à l'attention d'un public tout particulier : les parents d'élèves. En effet, puisque l'école - pour partie, au moins - doit rouvrir ses portes ce lundi 26 avril, il faut aussi que les écoliers puissent retourner étudier sur ses bancs. Or, compte tenu des précédentes décisions de l'exécutif et de la difficulté de télétravailler avec un enfant à gérer en parallèle, bon nombre de papas et de mamans avaient décidé de les déposer chez leurs grands-parents. C'est à eux que s'adresse ce nouveau mécanisme.

Tolérance pour les parents qui vont récupérer leurs enfants : ce à quoi il faut faire attention

Il ne s'agit donc pas de s'évader en amont du déconfinement et de goûter en premier à la douceur de la liberté retrouvée. Si vous ne pouvez pas justifier de votre déplacement, lequel doit viser à retrouver et ramener vos petites têtes blondes à la maison, vous vous exposerez sans surprise à une amende.

N'oubliez donc pas de vous munir des documents nécessaires à ce type de déplacement. Et pour cause ! Le ministre a été très clair : les contrôles vont continuer.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.