Il sort tout droit d'un livre de Jules Verne ! Ce dimanche, trois plongeurs ont trouvé le corps d'un calamar géant sur une plage. 
IllustrationAdobe Stock

Calamar géant : la créature des mers a été retrouvée sur la plage

Le céphalopode de 4,5 mètres de long a été trouvé inanimé à Wellington, au large des côtes néo-zélandaises ce dimanche matin. Les frères Daniel, Matthew et Jack Aplin cherchaient l’endroit idéal pour faire de la plongée lorsqu’ils sont tombés nez à nez avec la créature.

A NewsTalk ZB, un journal local, ils racontent leur expérience. "L'un de mes frères m’a dit : "Qu’est-ce qu’il y a là-bas ? On est allé voir et on a vu qu’il s’agissait d’un calamar géant." Les trois frères ont posé à côté du mollusque et ont pris des photos.

Publicité
Publicité

A lire aussi : VIDÉO Insolite : l’incroyable"amitié" entre un plongeur japonais et un poisson

Calamar géant : les causes de sa mort restent inconnues

Plus habitués à rencontrer des requins pendant leurs plongées, c’est la première fois que les frères Aplin tombent sur un céphalopode de cette taille.

Publicité

Après l’avoir mesuré, ils ont cherché sur le corps des traces d’un éventuel combat qui aurait pu causer la mort du mollusque."Il était assez propre. Il y avait une égratignure sur le haut de la tête de la taille mais trop petite pour qu’elle ait pu causer sa mort, selon moi", explique l’un des frères.

Ils ont ensuite partagé les clichés de leur trouvaille sur la page Facebook "Ocean Hunter", une communauté de spécialistes de plongée et de chasse sous-marine, qui ont été choqué par le parfait état dans lequel le calamar a été trouvé.

La presse locale indique qu’un porte-parole du Ministère de la conservation du patrimoine naturel de Nouvelle-Zélande a souligné que ce spécimen n’avait rien à voir avec le calamar colossal conservé au musée de Te Papa. De 495 kg et de 4,2 mètres de long, il s'agit d'une autre espèce de céphalopode. Il a été découvert en 2007 en Antarctique.

Publicité

Le site d'actualités néo-zélandaises  News.com.au précise que les frères Aplin ont contacté l’Institut national de recherche sur l’eau et l’atmosphère (NIWA). L'organisme doit récupérer le corps du mollusque pour pouvoir procéder à des analyses.

Vidéo : Nouvelle-Zélande : des moyens colossaux pour retrouver les chiens perdus

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :