Condamné à 25 ans de réclusion criminelle en avril pour avoir organisé un braquage raté ayant entraîné la mort d'une policière en 2013, Redoine Faïd s'est évadé de prison ce 1er juillet. 
Les policiers et pompiers interviennent à Gonesse, où l'hélicoptère volé par les complices de Redoine Faïd a été retrouvé brûlé.GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFPAFP

Évasion de Redoine Faïd : ses complices sont arrivés armés de kalachnikovs

Une scène digne d’un film d’action s’est déroulée à la prison de Réau (Seine-et-Marne) ce dimanche matin. Un hélicoptère s’est posé dans la cour d’honneur, soit le seul endroit de la structure qui ne possède pas de filets de sécurité. À son bord : trois complices de Redoine Faïd, un braqueur récidiviste condamné à 25 ans de réclusion criminelle en avril 2018. Alors que ce dernier s’entretenait avec son frère au parloir, deux des trois hommes sont entrés, armés de kalachnikovs, selon Le Parisien. Ils l’ont évacué après avoir neutralisé les caméras à l’aide de fumigènes. Pendant ce temps, le troisième complice tenait en joue son otage, le pilote de l’hélicoptère.

La course-poursuite qui se déroule actuellement dans le nord de l’Île-de-France n’a pas encore permis aux forces de l’ordre de mettre la main sur le braqueur et ses complices. L’hélicoptère a été retrouvé incendié à Gonesse (Val-d’Oise), entre les aéroports de Roissy-Charles-de-Gaulle et du Bourget. Choqué mais sain et sauf, le professeur de pilotage qui avait été pris en otage est interrogé par la police. Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "évasion en bande organisée" et "association de malfaiteurs". Elle a été confiée à la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Évasion de Redoine Faïd : un précédent en avril 2013

Redoine Faïd était en prison pour le braquage raté qui a eu lieu le 20 mai 2010 à Villiers-sur-Marne et dont il est considéré comme l’organisateur. Le braquage avait entrainé la mort d’Aurélie Fouquet, une policière de 26 ans. Redoine Faïd n’en est pas à sa première évasion. En avril 2013 déjà, il s’était évadé de la maison d’arrêt de Lille-Sequedin (Nord), en faisant sauter cinq portes à l’explosif et prenant quatre surveillants en otage. Il était resté en cavale pendant un mois et demi.

À voir en vidéo - Le procès du braquage d'un fourgon blindé

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !