Sommaire

Roberto Succo : le tueur désorganisé

Dans les années 1980, la France assiste avec consternation, pendant un an, aux errances d’un jeune homme, surnommé "le tueur de la pleine lune", qui semble tuer au hasard, enlève ou viole des jeunes femmes. Le pays ne le sait pas encore, mais il s’agit de Roberto Succo, âgé d’une vingtaine d’années et qui est connu en Italie pour avoir tué son père et sa mère à l’âge de 19 ans, puis pour s’être échappé de l’institution psychiatrique dans laquelle il était soigné.

"Des trois tueurs en série dont on analyse le parcours, Roberto Succo est le seul qui peut rentrer dans la catégorie de tueur désorganisé", explique à Planet Sylvain Larue. Alors que la question de la folie reste en suspens chez Landru et Petiot, on a reconnu que Roberto Succo était "atteint d’une maladie mentale grave" et qu’il agissait par pulsions. "Il a ses moments, ses volontés, il s’attaque à qui se met en travers de son chemin : il a besoin d’argent, il tue. Il a besoin de sexe, il viole et il tue", ajoute l’écrivain. Contrairement à Landru et Petiot, il dissimule très mal les cadavres de ses victimes, qui sont tous retrouvés à l'exception de celui de France Vu-Dinh.

Arrêté en Italie après ces 10 mois meurtriers, il n’a pas l’occasion de répondre de ses crimes en France. Son pays natal refuse d’extrader celui qui s’est échappé une première fois et qui est diagnostiqué comme "schizophrène paranoïde". Alors qu’il doit y être jugé, mais aussi dans l’Hexagone et en Suisse, il se suicide le 23 mai 1988, en ouvrant une recharge de gaz pour réchaud dans un sac plastique, dont il a recouvert sa tête. Il est alors âgé de 26 ans.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.