Alors que l'héritage de Johnny fait toujours l'objet d'une véritable bataille judicaire, il semblerait que Laeticia ait pu tirer profit d'un mystérieux accord entre son mari défunt et son beau-fils. Explications
IllustrationAFP

Laeticia Hallyday : des droits d’auteur détournés ?

Conflit d’intérêts.Tout au long de sa carrière, Johnny Hallyday a su se construire un empire. Depuis sa disparition, cet incroyable patrimoine est au cœur d’une guerre judicaire. Absents du testament, David et Laura mènent en effet une bataille sans relâche contre Laeticia, seule bénéficiaire.

Si, comme le rappelle Gala, une grande partie de la fortune a déjà été aspirée dans des trusts (structures financières américaines), l’œuvre musicale reste au sommet du conflit.

Dans son livre Ils se sont aimés (Albin Michel), Léna Lutaud dévoile que pour gérer son patrimoine artistique, le rockeur avait créé Pimiento Music. "169 oeuvres éditées ou co-éditées, d'après le catalogue de la Sacem", dont la publicité pour Optic 2000, y sont référencées.

Cette société d'édition musicale, fondée en 2002 et présidée par Mamie Rock, appartient à présent à Laeticia Hallyday. Elle a donc pu en tirer les bénéfices pendant plusieurs mois, jusqu’à ce que les droits d’auteur soient mis sous séquestre.

A lire aussi :Laeticia Hallyday : cette autre cachotterie à 12 millions d'euros

Laeticia Hallyday : cette décision qui pourrait fortement ennuyer David

Un fin négociateur…Pour traiter avec les auteurs et les compositeurs de ses chansons, Johnny, simple interprète, misait sur sa célébrité. "Comme il était une immense star, il appliquait le même vieux système que Tino Rossi. Il disait aux auteurs-compositeurs, si vous voulez que je chante votre chanson, vous me donnez tout ou une partie de vos droits d'édition. Les auteurs s'inclinaient, trop heureux d'avoir une chanson retenue par Johnny", assure le journaliste Jean-Pierre Pasqualini dans le livre.

Et c’est de la même manière que l’idole des jeunes aurait négocié les droits de certains titres écrits par son fils (Arrête le temps ou encore Ceux qui parlent aux étoiles). "Il ne doit pas être ravi aujourd'hui de voir cette somme partir chez Laeticia", annote Jean-Pierre Pasqualini dans Ils se sont tant aimés.

En effet, bien que les droits musicaux de Johnny soient pour l’instant gelés, ils pourraient à nouveau revenir intégralement à Laeticia, si le testament californien est validé par la justice française. Verdict le 22 mars prochain.

Vidéo : Laeticia Hallyday : cette année qu'elle a passée seule après la mort de Johnny

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.