Sommaire

La vérité sur Jacquie et Michel : un duo à l’origine des vidéos

Michel existe bien, mais il n'est pas seul. En 2007, il est rejoint par Abel, son collaborateur. Ensemble, ils lancent les premières vidéos et entretiennent ce "mythe du petit couple de province cinquantenaire" à l’origine des tournages, écrit Robin d'Angelo.

Pour eux, le choix du porno amateur recouvre plusieurs avantages. "Pas de critères pour sélectionner les actrices, ni de prérequis techniques pour les cadreurs", explique l’auteur. De plus, économiquement c’est plus rentable, les coûts de productions étant dérisoires.

Si la signature des vidéos est ce "côté à l’arrache qui excite", les deux associés ont pourtant mis en place "un circuit très professionnel", écrit le journaliste. Un mélange des genres s'opère alors dans la réalisation des ces vidéos qui se veulent amateurs.

L'objectif est de mettre en scène des monsieur et madame tout le monde. Pourtant, "la plupart de leurs actrices font une carrière dans le porno. Marie présentée comme secrétaire dans une vidéo est en réalité, Marie au RSA et escort de temps en temps", confie l'auteur.

Certains acteurs vivent donc des revenus de ces films comme des professionnels. Un aspect qui contracte avec les conditions d'enregistrement, loin d'être du même standing et pouvant fliret avec l'illégalité. "Sur un tournage auquel j’ai participé, le producteur n’avait pas détaillé les pratiques sexuelles à son actrice. Il voulait qu’à la diffusion, la surprise voire la souffrance de l’actrice soit naturelle", indique le journaliste qui exprime clairement une absence de consentment. 

Comparez et économisez sur votre mutuelle santé !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.