Un policier du renseignement a envoyé par erreur un sms à un islamiste surveillé par la DGSI. L’enquête est maintenant au point mort. 

Selon M6, un policier du service central du renseignement territorial (SCRT) s’est trompé de destinataire au moment d’envoyer un sms à l’un de ses collègues. Le texto en question décrivait un individu actuellement surveillé par les services de renseignement : "un islamiste prosélyte, résidant en Ile-de-France, également suivi par un autre service de renseignement, la DGSI", précise M6. Seulement voilà, la personne a qui le policier a envoyé le message n’est autre… que l’islamiste en personne ! 

L’individu a rappelé le policier

Pour ne rien arranger, l’islamiste sous surveillance a rappelé dans la foulée le policier pour lui faire part de son erreur. M6 a ajouté que l’individu a donc eu tout le loisir d'indiquer à ses éventuels complices qu’ils étaient probablement sur écoute.

Publicité
La bourde du policer, que n’a pas du tout apprécié sa hiérarchie, a, de fait, considérablement ralenti l’enquête. Comme le souligne M6, la DGSI a bien confirmé l’information. Pour l'anecdote, le directeur général de la police nationale avait prévu de rendre visite, dans les jours qui viennent, au service du policier gaffeur. 

Vidéo sur le même thème : Sécurité ou liberté : la loi anti-terroriste qui dérange

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité