L'héxagone pourrait être colonisé par des vers géants originaires d'Asie... Cette espèce invasive peut mesurer plusieurs dizaines de centimètres et menace la biodiversité.
(Illustration)Istock

Des vers géants envahissent le sud de la France

Invasion de vers géants en France. Alors que les alentours de Dunkerque sont colonisés par les mille-pattes, c’est au tour des vers longs de 40 cm d’envahir la France. C’est une des conséquences de la mondialisation et de l’accroissement des échanges internationaux de marchandises.

Ces Plathelminthes terrestres géants connus pour leur tête en marteau voyagent de continent en continent dans les transports de plantes, comme le souligne Le Parisien. D’ordinaire de taille "modeste" - 5 cm-, ces vers-là peuvent atteindre jusqu’à 1 mètre de long. Ceux que l’on appelle les bipaliinés, une espèce qui appartient aux gens Bipalium et Diversibipalium, sont d’origine asiatique.

A lire aussi : ALERTE Invasion de mille-pattes en France : êtes-vous concerné ?

Des équipes de scientifiques et chercheurs ont, à ce sujet, publié les résultats d’une étude de cinq ans basée sur la science participative. Près de 700 signalements de Plathelminthes ont étés reçus, dont 100 étaient des vers géants.

Invasion de vers géants en France : la biodiversité en danger

Ces bipaliinés exotiques consomment des animaux de la faune du sol et mettent la biodiversité à mal. Comme le souligne l’étude, les Bipalium sont des grands prédateurs de vers de terre. Aussi effrayant que cela puisse paraitre, ils sont en mesure de dévorer des proies bien plus grandes qu’eux.

Ces bestioles ont un mode opératoire particulier bien à eux : comme le précise France Info, ils possèdent un "armement chimique incluant la tétrodotoxine" considéré comme l’un des neurotoxiques les plus puissants au monde. En France, ces vers géants sont friands des Pyrénées-Atlantique. Venant tout droit des régions semi-tropicales d’Asie, ils ont le froid et la sécheresse en horreur. Cette région de l'héxagone leur apporte tout dont ils ont besoin pour vivre correctement.

Petite particularité : ces bêtes ne pratiquent pas la reproduction sexuée. Un petit bout se détache de l’arrière du vers et donne naissance à un parfait clone. Ce phénomène est appelé scissiparité. Les études révèlent notamment un fait impressionnant : "chaque ver est potentiellement immortel". Pire, la reproduction asexuée est le moyen parfait pour envahir très rapidement tout un territoire.

En vidéo - A quoi ressemble l'araignée recluse ?

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.