La précarité existe et les enfants la constatent quotidiennement. Selon une étude Ipsos pour le Secours populaire, beaucoup sont effrayés à l'idée de devenir pauvres un jour.
La France a-t-elle peur ? Cette crainte qui terrifie les enfantsIllustrationIstock

 62 % des enfants qui ont entre 8 et 14 ans ont peur de vivre plus tard dans la misère. Un pourcentage qui a augmenté de 4 points comparé à la dernière enquête de 2015, remarque Le Parisien Pourtant, la majorité d'entre eux ne vivent pas au sein d'une famille en manque de moyens. En effet, les deux tiers des jeunes interrogés n'ont pas l'impression qu'il y a "beaucoup de personnes pauvres" dans leur entourage familial.

En revanche, ils sont 56 % au sein de leur établissement et 49 % dans leur quartier à avoir remarqué que des personnes étaient pauvres. 

"La précarité est de plus en plus visible", explique le Secours populaire

La secrétaire nationale du Secours populaire, Houria Tareb explique que la misère est une "problématique de grands" mais que les enfants ne voient pas un monde réjouissant et deviennent donc pessimistes. Selon elle, si ce genre d'anxiété croît, c'est parce que "la précarité est de plus en plus visible", y compris pour les plus jeunes d'entre nous. La médiatisation du mouvement des "gilets jaunes", qui a duré plus de 5 mois, n'est pas sans effet sur leur perception de la situation. 

Ces jeunes remarquent aussi la présence des migrants et SDF dans la rue. Pour 82 % des 8-14 ans, vivre dehors est le premier marqueur de pauvreté. "Ce qu'ils perçoivent avant tout, ce qui leur fait peur, c'est l'extrême précarité, notamment les SDF et les migrants qui débarquent et dorment dans les tentes", détaille Régis Boselli, enseignant d'histoire-géographie au collège Bellevue à Toulouse (Haute-Garonne).

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : La situation des enfants, désastreuse en France

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.