Une emprise psychologique sur toute la famille

Petit à petit, l'emprise de la sexagénaire sur sa belle-fille va progressivement s'étendre. Dans un témoignage livré à Var-Matin, une proche de la famille, Yasmina, relate : "Elle pouvait seulement prendre sa voiture pour aller travailler […] Mais ensuite, c'est sa belle-mère qui l'amenait et la raccompagnait du travail. Parce qu'elle avait le culot de discuter avec ses collègues une fois le boulot terminé".

La femme ajoute que c'est sa belle-mère qui l'aurait obligé à quitter son poste : "Elle est devenue la boniche", déplore-t-elle.

"Tout le monde est sous son emprise. Ses fils et tous ceux qui s'approchent d'eux. Elle est manipulatrice, elle a un véritable pouvoir sur les gens. C'est elle qui décide de tout pour tout le monde : à quelle heure il faut manger, quand prendre sa douche, qui fréquenter, que regarder à la télévision. Personne ne travaille, tout le monde doit vivre avec la communauté", dénonce Yasmina.

Au moment de sa fuite, cela faisait entre un et deux ans que la victime vivait dans une pièce seulement équipée d'un matelas et d'un banc. Elle y passait "visiblement ses journées à regarder des films sur une tablette", a annoncé le magistrat.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.