Trois ans de prison, c'est la peine qui a été prononcée aujourd'hui à l'encontre Jérôme Kerviel. Les 4.9 milliards d'euros réclamés par la Société Générale reste pour l'instant en suspens.
© AFP

 

Le verdict est tombé, trois ans de prison ferme pour l’ancien trader de la Société Générale. La cour de cassation valide donc la condamnation de Jérôme Kerviel mais chasse les 4.9 milliards d’euros qui lui étaient demandés en dommage et intérêt. Ce sera la cour d’appel de Versailles qui devra trancher concernant le remboursement de cette somme. En 2008, il avait déjà passé 41 jours de réclusion en détention provisoire. Ces jours sont donc soustraits du solde de sa peine qui a été prononcée aujourd’hui à 14h.

Pour la défense, ce verdict est "une victoire absolue" selon les mots de Me Koubbi, l’avocat de Kerviel.

Depuis le mois de février, le principal intéressé est en pèlerinage en Italie, au cours duquel il a pu rencontrer le pape François. Selon ses proches, il s’agit d’une marche "contre la tyrannie des marchés"  entrepris par celui qui est aujourd’hui accusé de "abus de confiance, faux et usage de faux et introduction frauduleuse de données dans un système informatique". Ce dernier a réagit sur Twitter indiquant être alors "très heureux" de cette décision.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.