Sommaire

Le calvaire de Chloé, qui n’a presque rien mangé en une semaine

Fin novembre 2012, Chloé est revenue sur son calvaire. Le 9 novembre de cette année, l’adolescente de 15 ans rentre en scooter chez elle, à Barjac dans le Gard. Elle est ensuite surprise par "un homme, qui est rentré dans la cour".

Comme elle l’explique au Figaro, elle a tenté "de partir en courant". "Je suis tombée, il m'a menée jusqu'à la voiture", se rappelle-t-elle. Matée par son ravisseur, Chloé s’apprête alors à vivre une longue épreuve. Pendant des heures, elle se retrouve enfermée dans le coffre du véhicule. Sans le savoir, elle traverse l’Italie avant de rejoindre l’Allemagne.

Libéré après une course-poursuite

Une semaine d’enfer, où la jeune fille assure n’avoir bu qu’un litre et demi d’eau et avoir peu mangé. Elle raconte aussi ne pas s’être lavée, et n’être sortie de la voiture que lorsque les deux se trouvaient dans des endroits isolés. "Au début, ça a été difficile", confie-t-elle. "J'ai baissé les bras et je me suis dit, je ne rentrerai jamais chez moi (...) et là, ça a été horrible pendant plus de 24 heures, j'étais anéantie. J’ai eu peur de mourir".

Le surlendemain de l’enlèvement, la jeune fille reprend de l’espoir lorsqu’elle entend l’appel de sa mère à la radio, qui évoque la "vague humaine mobilisée". Finalement, à l’issue d’une course-poursuite à Oppenau, près d’Offenbourg, son cauchemar s’achève le 16 novembre. "Là, j'ai craqué, j'en pouvais plus et quand les gendarmes ont ouvert le coffre, je suis sortie, je me suis jetée dans les bras d'un gendarme, je crois qu'il m'a prise pour une folle", s’emporte-t-elle au Figaro.

Kamel Bousselat, son ravisseur présumé, est actuellement déténu en Allemagne. "Il ne voulait pas faire du mal directement", assure Chloé, qui indique néanmoins que "ça ne veut pas dire" qu’elle n’a "pas subi d'autres choses".

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.