Sommaire

La famille Peugeot touchée en 1960

En France, la première affaire moderne d’enlèvement d’enfant contre rançon remonte à avril 1960. Comme le rappelle France-Soir, Eric Peugeot, âgé de 4 ans et petit-fils du président du constructeur français, est ciblé par des malfrats.

Lorsque le grand patron, Jean-Pierre Peugeot, se rend au golf de Saint-Cloud le mardi 12 avril 1960, il laisse ses deux petits-fils, dont Eric, dans un jardin d’enfants. Les petits sont surveillés par une nourrisse, qui connaît un petit moment d’inattention. Suffisant pour les ravisseurs. Ils emportent Eric et laissent, à côté du toboggan où jouait l’enfant, une lettre adressée au père, Roland Peugeot.

Prix pour libérer l’enfant ? 50 millions de francs (7,6 millions d’euros). Sans hésiter, Roland Peugeot alerte la police. Sauf que ce genre de crime est méconnu en France à cette époque, et le père se retrouve seul à négocier avec les ravisseurs.

Les ravisseurs arrêtés onze mois plus tard

C’est à la télévision, le soir même, que Roland s’adresse aux malfrats : "C'est un père à qui l’on vient de prendre son enfant qui s'adresse à vous. Tous ceux qui ont des enfants et qui les aiment me comprendront, j'en suis sûr. Mon seul souci est de le retrouver sain et sauf le plus tôt possible. Je n'ai pas déposé de plainte. Je prends l'engagement formel de demander que le ravisseur ne soit pas poursuivi".

Deux jours plus tard, dans des circonstances exceptionnelles, l’industriel dépose les billets de la rançon dans une galerie marchande de Paris. L’enfant est retrouvé quelques heures après devant une brasserie du 16 e arrondissement, à 1 heure du matin.

Les deux ravisseurs, Pierre-Marie Larcher et Rober Rolland, seront arrêtés onze mois plus tard. Une enquête longue, qui a déclenché la colère de la famille Peugeot, et a provoqué le changement du commissaire chargé de l’affaire.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.