Sommaire

Après 63 jours de calvaire et un doigt coupé, un baron belge s’en sort finalement

C’est l’un des rapts les plus hollywoodiens... Le 23 janvier 1978, à 9 heures, le baron belge Edouard-Jean Empain, riche patron du groupe industriel Schneider, est enlevé à la sortie de son domicile sur l’avenue Foch à Paris.

Suivront ensuite 63 jours d’enfer pour l’homme d’affaires. L’un de ses ravisseurs, qui s’est exprimé 34 ans après au Figaro, a décrit les conditions de séquestration de sa proie. Le baron avait été "enchaîné à la cheville pendant trente jours dans le noir et le silence absolu", explique l’ex-gangster Alain Caillol, qui a sorti Lumière, un livre qui revient sur cet incroyable kidnapping.

"La caricature du capitaliste sauvage"

Mal nourri, menacé, épuisé… Edouard-Jean Empain atteindra l’apogée de sa souffrance lors de l’amputation de son doigt, exécutée par un geôlier tiré au sort. Le baron aura perdu jusqu’à 20 kilos au cours de cette période noire.

Les ravisseurs ont spécialement visé Edouard-Jean Empain, car il représentait alors la "caricature du capitaliste sauvage", selon Alain Caillol, qui confirme qu’ils ont demandé 80 millions de francs (12,2 M d’euros) de rançon.

Finalement, le 24 mars 1978, une fusillade entre policiers et ravisseurs mettra fin à l’affaire Empain. L’un des malfrats, Daniel Duchâteau, décédera au bord de l’autoroute A6.

Selon Alain Caillol, qui a passé vingt ans derrière les barreaux (plus huit ans pour trafic de cocaïne entre 2001 et 2009) et qui regrette le rapt, Edouard-Jean Empain s’est montré très courageux durant le calvaire. "Pas une plainte, pas un cri, pas une crise de nerf. Il a fait preuve d'un courage et d'une dignité qui forcent le respect. Nous étions face à un homme, un homme debout".

Mais un homme malgré tout fragilisé, puisque le baron assure qu’il n’est "plus le même homme" depuis.

Venez vous divertir autrement sur Hedony : Livres, jeux en ligne, cours en ligne et bien plus encore ! Profitez de 30J d'essaie gratuit

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.