Depuis l'interview d'Emmanuel Macron, Jean-Jacques Bourdin est victime de moqueries. Sur Twitter, son confrère Laurent Delahousse, n'a pas résisté à une petite pique.

Depuis qu’il a interviewé Emmanuel Macron dimanche dernier sur BFMTV, Jean-Jacques Bourdin subit nombre de critiques et de moqueries. Son confrère, le journaliste Laurent Delahousse n'a , lui non plus, pas hésité à le titiller publiquement sur le réseau social Twitter.

L’interview de presque trois heures diffusée ce 16 avril sur BFM-RMC et Mediapart, a été très moquée par les internautes. Les commentaires ont fusé sur la toile : "combat de coq", "un corps à corps viril et musclé", sur le "ring" du théâtre national de Chaillot. Pour Laurent Delahousse, qui avait, lui aussi, réalisé une interview avec le chef de l’Etat en décembre dernier, Jean-Jacques Bourdin serait "du matin."

"Analyse : Bourdin est du matin"

Publicité
Publicité

Peu après l’interview du président de la République venu faire le bilan de sa première année de mandat, le présentateur de 19 le dimanche a retwetté un petit sarcasme, comme le souligne Télé Loisirs. Celui qui l’avait tweeté à la base n’était autre que Thomas Snégaroff, un journaliste historien.

Ce dernier a posté sur le réseau social dimanche dernier : "Analyse : Bourdin est du matin". Si le message reste subtil, il faut comprendre que Jean-Jacques Bourdin ne serait pas vraiment du soir, et donc, qu’il n’aurait pas tellement brillé sous les projecteurs de RMC-BFM et de Mediapart lors de son interview avec le président, le 15 avril.

Mais si Jean-Jacques Bourdin subit son lot de moqueries depuis dimanche, il n’hésite pas, lui aussi, à sortir les griffes. Celui qui est "fier d’avoir cassé les codes de l’interview politique" et qui "se moque" si toute la profession journalistique lui tombe dessus, a titillé ses détracteurs en leur faisant un sacré clin d’œil.

En vidéo -  Edwy Plenel : "L'interview présidentielle, a révélé ce qu'est la présidence d'Emmanuel Macron"