Habitué à essayer de faire perdre leur sang-froid à ses invités politiques, Jean-Jacques Bourdin a lui-même perdu ses nerfs. Cet échange virulent a eu lieu bien loin des plateaux télévisés…
AFP

Jean-Jacques Bourdin pique une énorme colère : une nouvelle fonction qui lui tient à coeur

Visage incontournable de RMC et BFMTV, Jean-Jacques Bourdin est connu pour mener ses interviews parfois de manière vive mais tout en gardant son sang-froid. Pourtant, le journaliste a récemment perdu son self contrôle.

En effet, c’est sous sa nouvelle casquette de président d’honneur du club de football du Nîmes Olympiques que Jean-Jacques Bourdin est sorti de ses gonds, rapporte le journal sportif L’Equipe. La scène a eu lieu dans le vestiaire des Crocos (nom des joueurs de Nîmes, ndlr) avant le match qui les opposait à Nice, samedi 10 novembre.

Au cours d’une prise de parole sans retenue, et en l’absence de l’entraîneur, le célèbre interviewer a sommé aux joueurs d’y aller franco. Des consignes transmises de manière virulente ce qui n’a pas manqué de surprendre les membres de l’équipe plutôt habitués à recevoir des petits mots d’encouragement de la part de leur président d’honneur.

A lire aussi : Le petit complexe de Jean-Jacques Bourdin révélé par sa femme

Jean-Jacques Bourdin pique une énorme colère : des mots avec des conséquences directes

Au regard de la physionomie du match, les joueurs ont été très réceptifs aux paroles de Jean-Jacques Bourdin. En effet, les nîmois n’étaient plus que neuf sur le terrain à la mi-temps, après deux expulsions dont l’une à la suite d’un tacle dangereux aillant entrainé un carton rouge direct.

Interrogé par le journal L’Equipe, Jean-Jacques Bourdin n’a pas souhaité réagir. Du côté du club gardois, ni l’entraineur ni son adjoint n’avaient eu vent de cette prise de parole musclée.

Vidéo : Jean-Jacques Bourdin pique une grosse colère

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.