L'ancien président de la République a été hospitalisé mercredi et, même si sa famille assure que ce n'est "rien de grave", il ne sera cependant pas en mesure de prendre l'avion pour aller passer les fêtes de fin d'années au Maroc.
AFP

"Jacques Chirac hospitalisé". La nouvelle est tombée jeudi, provoquant une vague d’inquiétudes chez de nombreux Français. Il faut dire qu’à 83 ans et après avoir déjà été victime d’un AVC il y a dix ans, l’ancien président de la République semble très diminué depuis plusieurs mois. Il a été admis à l’hôpital  de la Pitié-Salpêtrière uniquement pour "un bilan de santé" a pourtant assuré sa fille, Claude, à l’AFP, soulignant bien que son père n’avait "rien de grave". Une version confirmée par un des visiteurs réguliers de l’ex-chef de l’Etat. "Non, il n’est pas à l’article de la mort. Non, il n’a pas subi un autre AVC. Il est âgé tout simplement, et plus en très grande forme", a-t-il précisé au Parisien. " Selon nos informations, l'ex-locataire de l'Elysée souffrirait notamment de déshydratation et d'un affaiblissement généralisé", indique de son côté le journal.

A lire aussi –Jacques et Bernadette Chirac : ce que vous ne savez (peut-être) pas sur leur couple

Il n’ira pas au Maroc pour les fêtes de fin d’annéePour autant, et même si selon les dires de ses proches Jacques Chirac va bien, son état de santé ne lui permettrait pas de prendre l’avion. Le quotidien rapporte en effet qu’il devait initialement s’envoler ce vendredi au Maroc mais que le voyage a reporté, et pourrait même être annulé. "A son âge, le transport en avion est compliqué. Le déplacement sera très probablement annulé", a confié au Parisien une source de son entourage. "Fatigué, Jacques Chirac devrait rester hospitalisé au moins une bonne semaine s'il suit les recommandations de ses médecins. Le temps d'être remis sur pied et d'effectuer une batterie de contrôles médicaux en tous genres", détaille encore le journal.

Sa fille l’empêcherait de sortir en fauteuil roulant

A lire aussi - Jacques Chirac : le comportement de Bernadatte "scandalise" leurs proches

Mais si l’état de santé de Jacques Chirac ne suscite apparemment aucune inquiétude particulière, son quotidien, lui, inquiète ses proches. En effet, depuis qu’il a quitté l’Elysée en 2007, l’ancien président se fait très discret. Ses apparitions publiques sont très rares, ses prises de paroles encore plus et seules quelques personnes seraient "autorisées" à lui rendre visite. Son épouse, Bernadette et leur fille Claude régiraient sa vie, au point de choisir qui peut ou non le rencontrer. "Il y a quelques mois, je l'emmenais parfois prendre un chocolat et un croissant en terrasse (...) mais depuis qu'il a dû renoncer à marcher, Claude ne veut pas que l'on voie son père dans un fauteuil roulant, a ainsi raillé un ami à lui dans VSD. Ce n'est pas parce qu'il marche mal qu'il faut l'empêcher d'aller au restaurant d'à côté. Il n'est pas gâteaux !". De son côté, Béatrice Gurrey, auteure du livre Les Chirac, a raconté que : "le protéger, c'est une idée fixe chez Claude, qui a sans cesse érigé autour de lui une herse très haute". Si bien que Jacques Chirac vivrait désormais "au ralenti".

En vidéo sur le même thème - Bernadette Chirac parle de Jacques Chirac : "la retraite, c'est pas bon !"

Vidéo : Bernadette Chirac parle de Jacques Chirac : "La retraite c'est pas bon"

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.