Après le passage de l'ouragan Irma, un bateau en provenance de Saint-Martin a débarqué en Guadeloupe vendredi soir avec à son bord des rescapés. Ces derniers étaient en majorité des touristes américains. La scène a profondément agacé les locaux. 

C’est un reportage diffusé par Guadeloupe 1 ère qui a mis le feu aux poudres. Le bateau l’Archipel 1 a débarqué en Guadeloupe vendredi soir. L’embarcation avait pour mission de mettre à l’abri des rescapés en provenance de l’île sinistrée de Saint-Martin. Seulement voilà, le bateau comptait à son bord une grande majorité de touristes américains, au détriment des locaux, a indiqué LCI.

Publicité
Publicité

Johana Soudiaom, une habitante de Saint-Martin s’en est offusquée : "Il n'y a, excusez-moi de parler ainsi, que des Blancs !", a-t-elle indiqué à Guadeloupe 1 ère. Interrogé par des journalistes, le capitaine de l’Archipel 1 a affirmé avoir été missionné par le préfet pour rapatrier les touristes.

La préfecture de Guadeloupe a démenti

Sur Twitter, la préfecture de Guadeloupe s’est empressée de démentir les propos du capitaine de l’embarcation : "Le préfet n'a jamais donné d'ordre de rapatriement de touristes au navire Archipel 1. Le bateau devait se mettre à l'abri à l'annonce d'une forte houle", a-t-elle précisé sur le réseau social. Celle-ci a également assuré qu’elle demanderait "des explications au capitaine".

De plus, l’Etat doit maintenant faire face aux nombreuses critiques concernant la lenteur et l’insuffisance des secours depuis le passage de l’ouragan. Comme l'a rappelé Le Monde, des élus, dont Jean-Luc Mélenchon, ont demandé l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire. 

Vidéo sur le même thème : Macron attendu à St Martin dévasté par Irma