La Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) a validé ce mardi la loi interdisant le port de la burqa dans les lieux publics.
©CC

Saisie en novembre 2013, la Cour européenne des droits de l’Homme s’est prononcée ce mardi à propos de la loi interdisant le port du voile intégral, autrement dit "burqa", en France. Les juges de Strasbourg ont tout simplement validé le texte de loi, voté en 2010 sous le président Nicolas Sarkozy.

• Lire aussi : GPA, affaire Vincent Lambert… mais qu’est-ce que la CEDH ?

Le port de la burqa, "incompatible dans notre Etat de droit"

Examinée par les juges, la loi contre le port de la burqa ne représente pas d’entorse à la Convention européenne des droits de l’Homme. Des experts belges ont également participé au débat. Le port de la burqa (voile intégral ajouré à la hauteur des yeux) et du niqab (voile intégral qui dissimule le visage à l'exception des yeux) est "incompatible dans notre Etat de droit",  ainsi défendu la représentante belge Isabelle Niedlispacher, présente pour défendre la version belge de la loi française.

Le jugement est désormais sans appel. L’interdiction du port de la burqa est donc définitivement adoptée en France. Le contrevenant s’expose à une amende de 150 euros en cas d’infraction.

A voir sur ce thème : Miss Burqa, interdite de carnaval

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.