La mère de famille qui a poignardé à mort une institutrice dans la cour de l'école Edouard Herriot à Albi ce vendredi matin, a été internée en psychiatrie. Selon les experts qui l'ont examinée, elle souffrait de troubles mentaux sévères au moment des faits.

© La mère de famille qui s'en est pris à une institutrice ce vendredi matin à Albi a été internée en psychiatrie après avoir été arrêtée par la police, a indiqué le procureur de la République, Claude Derens. "L'auteure présumée des faits, lorsqu'elle a été arrêtée, n'était pas en train de fuir et marchait, semble-t-il, paisiblement dans la rue" a-t-il expliqué, mais a tenu des "propos incohérents" durant sa garde à vue, a-t-il ajouté. Elle a donc été rapidement "placée en milieu psychiatrique sous coutrainte", celle-ci présentant des "troubles mentaux sévères sous forme d'idées délirantes de persécution".

Publicité
Publicité

Déjà connue des services de police, cette mère de famille âgée de 47 ans, mère de deux enfants, avait déjà fait l'objet d'un signalement au parquet début 2014 pour "troubles psychiques". Une enquête pour délaissement de mineur avait également été ouverte. Elle n'avait à sa charge que sa fille de 6 ans, scolarisée depuis un mois et demi seulement à Albi. "D'après les premiers éléments de l'enquête, la mère de famille, qui voulait en découdre avec l'enseignante de son enfant, avait apporté un couteau de cuisine - une lame de 16 centimètres - dans son sac à main" a également indiqué le procureur. D'après l'autopsie réalisée, un seul coup de couteau au niveau du flanc aurait été asséné à la victime, qui a succombé à ses blessures aux alentours de 11 heures du matin ce vendredi. D'après Claude Derens, Une contre-expertise psychiatrique pourrait être ordonnée dans les semaines à venir. Toutefois, si la démence de la meurtrière présumée venait à être confirmée, elle serait alors déclarée pénalement irresponsable et aucune charge ne pourrait être retenue contre elle.

L'enseignante, Fabienne Terral-Calmès, 34 ans, était institutrice en grande section de maternelle. Elle était mère de deux petites filles.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :