Le Parquet de Créteil a ouvert une enquête préliminaire pour "favoritisme" à l’encontre de l’ex-PDG de l’INA, Mathieu Gallet.

Mathieu Gallet n’en finit plus de faire parler de lui. Après les révélations concernant des dépenses faramineuses pour la restauration de ses bureaux et des conseillers en communication, c’est une enquête pour "favoritisme" qui le touche actuellement, comme le rapporte L'Express.

Lire aussi -Mathieu Gallet : toutes ces folles factures qu'on lui reproche

Alors qu’Agnès Saal a récemment été débarquée de ses fonctions à l’Institut national de l’audiovisuel (INA) pour des frais de taxi exorbitants, la justice continue de se pencher sur la gestion de ses dirigeants. Suite à un signalement du ministère de la Culture, le Parquet de Créteil a ouvert une enquête préliminaire visant l’ancien PDG de l'INA. Elle porte sur "des contrats passés entre 2010 et 2014" par l'actuel PDG de Radio France alors qu'il était à la tête de l'INA.

Lire aussi -INA : Agnès Saal contre-attaque en visant Mathieu Gallet

Des irrégularités sur des passations de marché

Cette nouvelle enquête est différente de celle ouverte mardi à l'encontre d'Agnès Saal, l'ancienne présidente de l'INA, pour "détournements de fonds publics". En cause, ses frais de taxi atteignant la somme totale de 41 000 euros. Les investigations qui visent Mathieu Gallet lors de sa présidence à l'INA font suite à un signalement émis par le ministère de la Culture qui a donné au parquet de Créteil une "série d'éléments susceptibles d'être irréguliers au regard des règles encadrant l'attribution des marchés publics", comme l'a indiqué le parquet dans un communiqué.

Publicité
Vendredi dernier, l’association Anticor, née après les élections de 2002 et chargée notamment de dénoncer les failles institutionnelles en matière de lutte contre la corruption, avait annoncé avoir déposé une plainte contre X visant les deux anciens PDG de l’INA pour "détournements de fonds publics" et "favoritisme". Mais cette plainte ne se basait que sur des éléments dévoilés par la presse. Désormais, les accusations s'appuient sur un rapport d'enquête administrative qui a permis l'ouverture d'une enquête judiciaire.

Vidéo sur le même thème : Frais de taxi : une réglementation à revoir après la démission de la présidente de l'INA ?

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité