Annonces d’Emmanuel Macron : en fait ça ne sera pas 100 euros

Cette somme de 100 euros annoncée par Emmanuel Macron a déclenché de nombreuses questions. Il y a eu les interrogations autour de la prime d’activité, mais plus récemment aussi autour de la baisse des cotisations.

Avant la crise des gilets jaunes, le gouvernement avait amplement communiqué sur la baisse des cotisations sociales, permettant aux travailleurs d’augmenter leur net de plusieurs dizaines d’euros. Cette somme de 100 euros comprenait-elle ce qui avait gagné grâce au recul des cotisations ? 

Le Premier ministre Edouard Philippe a fait le point ce jeudi dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Le chef du gouvernement a ainsi précisé que cette "hausse de 100 euros", s’ajouterait aux baisses des cotisations. "Cela veut dire qu'entre janvier 2018 et janvier 2019, la hausse sera plutôt de l'ordre de 125 euros", a détaillé Edouard Philippe.