De nombreuses applications de rencontre servent de terrain de jeu pour les escrocs. En cherchant l'amour, ou quoique ce soit d'autre, soyez extrêmement vigilants.Vous pourriez y laisser des plumes... Et votre portefeuille.
IllustrationIstock

Escroc sur Tinder : il s’enrichissait grâce à ses rencontres

Il avait tout pour lui…Ou presque. Simon Hayut, un Israélien de 28 ans est accusé d’avoir escroqué plusieurs femmes rencontrées sur Tinder. Il l’a fait en Suède, en Norvège ou encore au Royaume-Uni. Dans Verdens Gang, un tabloïd norvégien, Cécilie Schrøder Fjellhøy raconte comment elle a été piégée par l’escroc.

Dans son récit, Cecilie dit avoir rencontré Simon Hayut à Londres, en 2018. Sur Tinder, l’étudiante s’intéresse au profil du jeune homme "ses photos étaient très tape-à-l'œil, il était beau. Donc j'ai décidé de "swiper" vers la droite", explique-t-elle.

Au premier rendez-vous, ils s’envolent en avion jusqu’en Bosnie. Puis le temps passe et Simon exige que sa petite-amie lui vire des sommes de plus en plus importantes. Il se dit inquiet pour sa sécurité, et ne souhaite laisser aucune trace d’opérations bancaires. "Sous le charme et convaincue de son honnêteté", relai Le Figaro Madame, Cecilie contracte une dette de plus de 200 000 euros. Elle ignore que cet argent est déboursé dans des cadeaux pour les nouvelles conquêtes de son amoureux.

Escroc sur Tinder : il mentait sur son identité

En réalité, Simon est loin d’être celui qu’il prétend. Le jeune homme aurait grandi dans une banlieue de Tel Aviv, connue pour être un foyer de juifs ultra-orthodoxes. Il n’est pas le fils du milliardaire Lev Leviev comme il l'affirmerait. D’ailleurs, le diamantaire a même porté plainte contre son prétendu fils auprès des autorités israéliennes.

Son personnage de millionnaire, l’arnaqueur l’aurait créé en sortant de prison en 2017. Déjà condamné à trois ans de prison pour escroquerie envers trois femmes, il a été libéré sous caution avant de disparaître puis réapparaître l'année dernière sur Tinder.

Aujourd’hui, Simon est recherché par la police israélienne et signalé pour escroquerie en Suède, en Norvège et au Royaume-Uni. Son avocat lui-même dit n’avoir aucune nouvelle de son client. Ce dernier aurait été aperçu à Munich récemment, d'après les informations de l'hebdomadaire féminin.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.