Les sommes exorbitantes déboursées chaque années par le milieu politique sont souvent dénoncées... Et pour cause ! Le Parlement Européen ne fait d'ailleurs pas exception. Petit florilège des nombreux (et coûteux) avantages dont bénéficient les députés.
IllustrationIstock

Le Parlement européen : des salaires explosifs

En 2020, le budget du Parlement européen devrait dépasser les deux milliards d’euros. Or, selon Le monde, la chambre européenne a besoin de cette somme pour financer de nombreuses dérives. Les eurodéputés prévoiraient une augmentation de leurs moyens de 2,68%... Pourtant, les comptes de l’institution s’élèvent déjà à 2,5 millions d’euros par an et par député, une somme qui dépasse celle de l’Assemblé nationale. En effet, contrairement aux parlementaires européens, les élus nationaux disposent d’un million d’euros chaque année.

Les eurodéputés perçoivent un revenu plus que confortable, en plus de leurs nombreux avantages. A leur salaire net mensuel de 6 825 euros, s’ajoutent 320 euros par jour pour leur présence, 4 513 euros par mois pour couvrir ce que l’on appelle les "frais généraux", et 24 943 euros par mois, normalement utilisés pour employer des assistent parlementaires. Pour compléter le tout, les voyages des élus sont d'ailleurs pris en charge.

Publicité
Publicité

Malgré une réduction prévue des effectifs, conséquence mécanique du Brexit, c’est donc un budget en hausse que présente l'institution. En effet, si le divorce avec le Royaume-Uni était confirmé, le nombre d’élus passerait de 751 à 705 enmai prochain, ce qui aurait pu représenter 115 millions d’économie annuel pour le Parlement européen.

Le Parlement européen : le lourd prix des hébergements

Ce qui coûte aussi beaucoup au Parlement européen, c’est l’hébergement de ses membres. A l’occasion des sessions plénières qui se tiennent à Strasbourg (12 périodes de sessions annuelles), les élus sont obligés de passer trois nuits dans la ville. Cependant, ils sont également accompagnés d’une partie de leurs assistants et de leurs fonctionnaires, explique Capital.

Le prix des nuits d’hôtel s’élèverait à 180 euros par fonctionnaire. Selon un rapport réalisé par la Cour européenne des comptes en 2014, la pratique coûte en moyenne 114 millions d’euro à la France par an. En outre, le Parlement doit faire appel à l’entreprise de transport Thalys, pour des demandes spéciales. En 2017 par exemple, la note de frais s'établit à 3,6 millions d’euros... Sans oublier, également, les camions qui transportent les dossiers, au tarif de 260 000 euros par session.

Publicité

L’on peut également ajouter le financement des partis politique par le Parlement européen. Chaque année, il leur consacre 50 millions d’euros. Cette somme pourrait d'ailleurs augmenter de 13 millions en 2020. Des montants excessifs, que les députés eux-mêmes sont prêts à les dénoncer. "Nous ne manquons pas de ressources", confiait notamment Max Andersson, un élu Suédois.

Vidéo : Européennes : et si vous ne pouviez pas voter ?