Les patients étrangers ont laissé au fil des ans une ardoise s'élevant à 120 millions d'euros. Les pays du Maghreb figurent en tête des Etats les plus redevables auprès de l'assistance publique.
AFP

Selon un document interne de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) que s’est procuré l’AFP, l’établissement public est en train d’établir un plan pour lutter contre les impayés des patients étrangers. La dette accumulée par les pays étrangers s’élevant, fin 2014, à près de 120 millions d’euros.

Récemment, la venue du roi d’Arabie saoudite a été l’occasion pour l’urgentiste Patrick Pelloux de rappeler cet état de fait en indiquant que le royaume arabe devait 3,7 millions d’euros à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP).

A lire aussi La note (très) salée que les Saoudiens ont laissée aux hôpitaux de Paris

L’Algérie, le Maroc et les Etats-Unis en tête

Mais l’Arabie saoudite n’est pas en haut de ce classement des pays les plus redevables, dominé par l’Algérie avec 31, 6 millions d’euros, loin devant le Maroc (11 millions), les Etats-Unis (5,7 millions), la Belgique (4,9 millions), la Tunisie (4,7 millions) ou encore l’Italie (4,1 millions). A noter que les deux premiers pays (Algérie et Maroc) sont aussi ceux dont proviennent le plus grand nombre de patients.

Comme le souligne Le Figaro, pour enrayer ce phénomène, l’AP-HP a décidé que "dorénavant les patients solvables, qui ont programmé leur hospitalisation, devront payer à l'avance." "Une position adoptée par l'ensemble des CHU français", a précisé l'établissement parisien.

Vidéo sur le même thème :Hôpitaux publics : des écarts de tarifs importants pour un même soin

Débarrassez-vous des moustiques avec la lampe Vortex

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.