Les patients étrangers ont laissé au fil des ans une ardoise s’élevant à 120 millions d’euros. Les pays du Maghreb figurent en tête des Etats les plus redevables auprès de l’assistance publique.

Selon un document interne de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP) que s’est procuré l’AFP, l’établissement public est en train d’établir un plan pour lutter contre les impayés des patients étrangers. La dette accumulée par les pays étrangers s’élevant, fin 2014, à près de 120 millions d’euros.

Récemment, la venue du roi d’Arabie saoudite a été l’occasion pour l’urgentiste Patrick Pelloux de rappeler cet état de fait en indiquant que le royaume arabe devait 3,7 millions d’euros à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (AP-HP).

L’Algérie, le Maroc et les Etats-Unis en tête

Mais l’Arabie saoudite n’est pas en haut de ce classement des pays les plus redevables, dominé par l’Algérie avec 31, 6 millions d’euros, loin devant le Maroc (11 millions), les Etats-Unis (5,7 millions), la Belgique (4,9 millions), la Tunisie (4,7 millions) ou encore l’Italie (4,1 millions). A noter que les deux premiers pays (Algérie et Maroc) sont aussi ceux dont proviennent le plus grand nombre de patients.

Publicité
Comme le souligne Le Figaro, pour enrayer ce phénomène, l’AP-HP a décidé que "dorénavant les patients solvables, qui ont programmé leur hospitalisation, devront payer à l'avance." "Une position adoptée par l'ensemble des CHU français", a précisé l'établissement parisien.

Vidéo sur le même thème : Hôpitaux publics : des écarts de tarifs importants pour un même soin 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité