Appelés pour un différend entre voisins, ces policiers parisiens ne s'attendaient pas à faire une telle découverte. Un homme de 53 ans a été placé en garde à vue suite à cette intervention.
Homme séquestré, cadavre frais et vieille dame immobilisée : la découverte sordide de ces policiers françaisIllustrationIstock

Une macabre découverte

Mardi 5 janvier 2020, Police secours est contacté par un habitant d'une cité d'habitation à loyer modéré (HLM) de Paris Habitat. La raison ? Des voisins ont constaté un différend entre voisins suivi d'une séquestration dans l'un de ces appartements situés le long des Maréchaux, à Porte d'Ivry.

D'après les informations du  Parisien, les forces de l'ordre - qui sont intervenues dans l'après-midi - ont été dans l'obligation de défoncer la porte dudit logement... Avant de faire une terrible constatation. 

Si le motif du signalement était la séquestration d'un individu par son voisin, cette intervention avait son lot de surprises. Après "plusieurs injonctions" et maintes tentatives pour pénétrer dans l'appartement, les policiers ont finalement défoncé la porte à l'aide d'un bélier. Une source policière a effectivement expliqué au quotidien régional que le locataire refusait d'ouvrir la porte aux forces de l'ordre.

Paris : un homme de 80 ans retrouvé mort dans un lit

Là, les policiers se sont retrouvés face à face avec un homme de 53 ans, qu'ils qualifient d'agité, et de psychologiquement fragile. Si elles ont eu du mal à maîtriser le locataire mesurant 1 mètre 85, les forces de l'ordre ont finalement pu menotter l'individu. Comme prévu, le locataire n'était pas seul dans son appartement... Mais accompagné, entre autres, d'un cadavre encore frais.

La victime est un octogénaire qui aurait succombé à une mort naturelle la veille de l'intervention. Le cadavre n'était pas seul dans sa chambre... 

Ce gonfleur que tout le monde s’arrache est en solde ! Utilisez le code SOLDES30 !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.