Une annonce provocatrice. Bob Iger, le PDG de Disney n'a pas mâché ses mots à l'occasion de la réception d'un prix humanitaire. Son discours cinglant a eu l'effet d'une bombe.
IllustrationCreative Commons

Un monde loin d’être enchanté ? Luttant contre l’antisémitisme et le racisme, le PDG du groupe Walt Disney, Bob Iger, s’est vu décerner un prix, lors d'un dîner organisé à Los Angeles par le Centre Simon-Wiesenthal. Il est certain que son discours de ce mercredi 10 avril, que l’on pourrait requalifier en critique, restera gravé dans les esprits. Le numéro un mondial de l’industrie du divertissement a en effet fustigé les réseaux sociaux. Il les accuse de répandre la haine, rapporte le magazine Variety.

Un appel à "remédier à la culture du mépris"

"Hitler aurait adoré les réseaux sociaux", assure Bob Iger.

Selon lui, ils représentent "le plus puissant outil marketing dont un extrémiste puisse rêver", indique BFM.Et d’ajouter : "Les réseaux sociaux sont conçus pour refléter une vision du monde étriquée, filtrant tout ce qui remet en cause nos croyances tout en confortant constamment nos convictions et en amplifiant nos peurs les plus profondes", a-t-il analysé.

C’est pourquoi il appelle les dirigeants politiques à rompre avec la culture de la division et du mépris. "La haine et la colère nous attirent de nouveau vers les abysses. L'apathie gagne du terrain (...) Le monde politique, en particulier, est à présent dominé par le mépris".

Vidéo : Gad Elmaleh accusé de racisme : c'est quoi cette polémique ?

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.