La journée de vendredi sera marquée par une nouvelle audience dans l’affaire de l’héritage de Johnny Hallyday au Tribunal de grande instance de Nanterre. Après les révélations sur les trusts du rockeur, qu’attendre de ce rendez-vous judiciaire ?

Les avocats de Laura Smet et David Hallyday ainsi que ceux de Laeticia Hallyday ont de nouveau rendez-vous ce vendredi 30 mars devant le Tribunal de grande instance de Nanterre. Lors du renvoi de l’audience à la mi-mars, le TGI avait intimé aux conseils de la veuve du rockeur de fournir aux aînés qui s’estiment déshérités, des documents sur les trusts du taulier. Toutefois, ce qui devrait animer en premier lieu les débats de ce vendredi, rapporte l’AFP, c’est la question de l’album posthume de Johnny Hallyday, la plus urgente. 

Cet opus devant sortir en 2018 et mêlant également Warner Music France, il constitue le sujet le plus brulant du dossier. Lors de l’audience du 15 mars, l’avocat de la maison de disques, Maître Eric Lauvaux avait d’ailleurs assuré : "Nous avons des documents très clairs qui démontrent que les dix titres ont été validés par Johnny Hallyday (...) et qu'il acceptait qu'ils soient commercialisés". Laura Smet et David Hallyday demandent de leur côté un droit de regard sur cet album posthume. Outre s'estimer lésés par le testament de leur père, Laura Smet et son frère demandent un droit de regard sur l'album. Le fils aîné du rockeur a notamment argué dans Le Parisien : "Avec une telle carrière, c'est normal que son fils, sa fille comme ses deux autres petites filles aient un droit de regard dessus".

Quant à la succession…

Concernant la succession, l’avocat de Laeticia Hallyday, Me Ardavan Amir-Aslani, a fait parvenir des documents, comme demandé par le tribunal, à la partie adverse. Sauf que les conseils de Laura Smet et David Hallyday ne sont pas complètement satisfaits. "On n'est pas plus avancé", a ainsi a déploré l’avocate du fils aîné. Parmi les informations qui manquent, l’identité du trustee, soit la personne qui gère les trusts montés par Johnny Hallyday et donc une bonne partie de sa fortune. Laeticia Hallyday n’en est que la bénéficiaire, et son avocat a assuré qu’aucun membre de sa famille ne figure dans ce trust. 

Publicité
En revanche si le défenseur a évoqué dans Paris Match une grande banque américaine pour reprendre le flambeau de Johnny en tant que gestionnaire du trust, Libération assure dans son édition de jeudi qu’aucun nouveau trustee n’a été officialisé pour le moment. Comme le soulève le quotidien, cela met Laura Smet et David Hallyday dans une position délicate puisque leur belle-mère n’est pas décisionnaire. La question de l’héritage contesté ne se règlera donc pas demain et devrait selon toute vraisemblance faire l’objet d’une ou de nouvelles audiences. A ce titre, BFMTV estime même que la "procédure pourrait durer des années".

Vidéo :Héritage de Johnny : "un reniement" pour Françoise Hardy

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité